Joindre l'IPC

04 91 22 33 33

 Prendre rendez-vous

04 91 22 30 30

Soutenir « Les pompiers de l’espoir,
unis contre le cancer »

L’opération « Les pompiers de l’espoir, unis contre le cancer », qui lancée en décembre 2013, est un grand appel à la générosité au profit de la recherche à l’IPC et pour les enfants malades de cancer…

Cette opération « Les pompiers de l’espoir » est née de l’initiative de Frédéric Attané, pompier, touché par un cancer du pancréas. Avec ses collègues, ils ont créé l’association « Les pompiers de l’espoir » et, ensemble, lancent un appel aux 250 000 pompiers de France et à tous ceux qui veulent les soutenir pour la lutte contre le cancer.


« Les « pompiers de l’espoir »  est un défi pour l’avenir, contre le cancer. Je m’adresse aux 248 000 pompiers de France, mais aussi à tous ceux qui voudront nous rejoindre pour que, unis contre le cancer, chacun contribue à ce grand mouvement de fraternité.»   

 

 

Le programme 2015

Forts de ces soutiens, les Pompiers de l’espoir donnent rendez-vous cette année pour une série de manifestations au profit de l’association.

programme complet disponible sur le site des pompiers de l'espoir

Rallye de Monte-Carlo - 22 au 23 janvier

Match OM-Evian au stade Vélodrome au profit des Pompiers de l’espoir samedi 31 janvier 2015. OM Attitude soutient les Pompiers de l’Espoir.

Boucle cycliste, du 18 au 23 mai :18 coureurs de Vitrolles à Marseille ; 1 000 km par l’Ardèche et la Haute Loire.

Partenariat Asso FLO – Pompiers de l’espoir pour les jeunes patients

L’association Florian Lymphome Optimisme (FLO) et les Pompiers de l’espoir vont proposer ensemble des activités à destination de jeunes malades.

> Page Facebook de l'asso FLO

Financer la recherche contre le cancer du pancréas

L’essentiel des fonds collectés par les Pompiers de l’espoir sont alloués à la recherche contre le cancer à l’IPC, en particulier du pancréas, dont souffrait Frédéric Attané. Avec 9 000 cas par an, il est particulièrement agressif, aujourd’hui 4ème cause de mortalité par cancer en France, on estime que ce sera la seconde en 2030. Améliorer le diagnostic, tardif dans 80% des cas, et la prise  en charge est donc un enjeu majeur.

> La Recherche à l'IPC

> Le CRCM