Dans l’édition spéciale « Le Point – Palmarès des hôpitaux et cliniques 2020 », – l’Institut Paoli-Calmettes se classe  7ème sur 768 hôpitaux dans la catégorie Lymphome – Myélome.

Découvrez les accomplissements et ambitions à venir de l’équipe dédiée à ces pathologies, à travers les interviews du Dr STOPPA et du Dr SCHIANO DE COLELLA, hématologues à l’IPC (Marseille).

Dr Stoppa & Dr Schiano De Colella

Un accompagnement solide et de proximité [ Lymphomes & myélomes – IPC (Marseille) ]

Les modes de prise en charge des patients évoluent et l’IPC s’est organisé en ce sens ces dernières années, notamment par la mise en place de parcours ambulatoires et une forte collaboration multidisciplinaire. La structuration de ces parcours a permis de mettre en place une équipe médicale lymphoïde dédiée d’une part à l’UDJ médicale, qui a absorbé une augmentation d’activité de près de 10% en 2020, mais également au sein du plus récent service Hors Les Murs (HLM) qui ne cesse de se développer. Ainsi, à l’Institut Paoli-Calmettes, où environ 1000 patients (file active) sont suivis pour un myélome, plus de 70% sont en parcours de suivi à domicile, par le HLM – Cela transforme la qualité de la prise en charge du patient : la durée de séjour est diminuée et l’accompagnement des patients est optimisé.

« Par ailleurs, l’inauguration d’IPC4 (bâtiment entièrement dédié à la prise en charge des cancers hématologiques) a permis de centraliser les compétences en hématologie, et en immunothérapie. Notre accumulation d’expérience, couplée à un solide travail d’équipe, permet d’offrir une prise en charge rapide et coordonnée. La file active de patients augmente, ce qui est une reconnaissance du travail de ces denières années et témoigne de notre notoriété dans la région et au-delà » –
Dr SCHIANO DE COLELLA

Les patients de l’Institut peuvent également télécharger IPC Connect, une application de suivi à domicile : en savoir plus.

Un accès important aux innovations [ Lymphomes & Myélomes – IPC (Marseille) ]

L’Institut Paoli-Calmettes, en tant que CLCC, est très engagé dans la recherche contre le cancer.

«  Nous sommes un fort potentiel de recours pour tous les patients de la région PACA, car l’IPC propose des essais thérapeutiques nationaux et internationaux dans toutes les phases de la maladie ». Par ailleurs, afin de répondre aux évolutions et aux nouveaux besoins de ces prises en charge, la configuration IPC4 permet de réaliser les toutes dernières avancées en terme d’immunothérapie notamment cellulaire ce qui, couplé à. l’excellence des plateaux techniques et des laboratoires existants et des équipes de réanimation,. permet un diagnostic et une prise en chargeémérites » – Dr STOPPA

L’IPC, une expertise reconnue dans la prise en charge des lymphomes et myélomes

L’IPC est régulièrement sollicité pour son savoir et participe ainsi à de multiples RCP [ réunions de concertation pluridisciplinaire qui regroupent des professionnels de santé de différentes disciplines dont les compétences sont indispensables pour prendre une décision accordant aux patients la meilleure prise en charge en fonction de l’état de la science – Définition HAS Santé ].

« Nous sommes présents à de nombreuses RCP en visioconférence avec la majorité des hôpitaux régionaux, pour aider lors des décisions thérapeutiques. Cela permet également d’offrir à tous les patients de la région la possibilité d’intégrer les essais thérapeutiques de l’IPC. » – Dr STOPPA

Nos ambitions

« Nous rentrons dans l’ère d’une nouvelle immunothérapie »

La recherche évolue très rapidement dans ce domaine, et de nouvelles thérapies voient leur caractéristiques se développer, permettant une indication et une application plus étendue. «  De par l’augmentation de l’activité en thérapie cellulaire, des techniques dites CAR-T Cells et d’autres types d’immunothérapies seront bientôt disponibles dans toutes les pathologies lymphoïdes et myéloïdes. ». – Dr SCHIANO DE COLELLA

Le saviez-vous ?

Une nouvelle RCP hebdomadaire est à venir : cette structuration régionale va permettre d’étendre de manière significative l’accès aux thérapies de recours comme les essais thérapeutiques de phases précoces en plus des techniques d’immunothérapies proposées à l’IPC.

Les autres pathologies classées

PLACE DE L’IPC DANS LE CLASSEMENT DES HÔPITAUX Palmarès des hôpitaux et cliniques 2020

SPÉCIALITÉCLASSEMENT
Leucémie de l’adulte1er sur 621 hôpitaux
Chirurgie du rectum3ème sur 371 hôpitaux
Cancer du sein5ème sur 357 hôpitaux
Cancer du côlon / de l’intestin5ème sur 393 hôpitaux
Lymphome – myélome7ème sur 768 hôpitaux
Cancers gynécologiques10ème sur 413 hôpitaux
Cancer de la prostate10ème sur 177 hôpitaux
Chirurgie des sarcomes des tissus mous10ème sur 249 hôpitaux
Cancer de l’estomac / de l’œsophage16ème sur 315 hôpitaux
Cancer du foie ou du pancréas16ème sur 217 hôpitaux
Cancer de la vessie31ème sur 302 hôpitaux
Donec Curabitur massa nec amet, ipsum ut felis commodo libero commodo