Joindre l'IPC

04 91 22 33 33

 Prendre rendez-vous

04 91 22 30 30

La recherche est essentielle, mais le patient reste notre priorité n°1

La recherche est essentielle, mais le patient reste notre priorité n°1

Notre but, au quotidien, est de faire de nos patients des survivants du cancer.

Pr P. VIENS,
Directeur de l'IPC

Nous appliquons au quotidien les découvertes faites au laboratoire pour améliorer la prise en charge des patients

Nous appliquons au quotidien les découvertes faites au laboratoire pour améliorer la prise en charge des patients

L’expérience clinique nous permet en retour d'améliorer notre compréhension de la biologie du cancer.

Pr N. VEY,
responsable notamment de l'unité ETOH

Notre approche est un cercle vertueux

Notre approche est un cercle vertueux

Elle permet d'apporter très rapidement les découvertes faites en laboratoire au service des soins, ce qui aide en retour les chercheurs à affiner les thérapies et techniques à partir d'observations cliniques.

Dr J.F. SAUNIÈRE,
unité de médecine translationnelle

Nous sommes l'un des centres leaders de recherche biomédicale en France

Nous sommes l'un des centres leaders de recherche biomédicale en France

Au quotidien, nous faisons travailler ensemble scientifiques et médecins pour résoudre les problèmes critiques en biologie du cancer.

Pr J.P. BORG,
Directeur du CRCM et Directeur Scientifique de l’IPC

Les essais cliniques sont un paramètre essentiel

Les essais cliniques sont un paramètre essentiel

Ils nous permettre de mieux comprendre le cancer et nous aident à développer des traitements plus efficaces et moins toxiques.

Dr D. GENRE,
Responsable du Département de Recherche Clinique et d'innovation

Dernier communiqué

jeudi 11 octobre 2018

Première réunion du MOC3 (Collaboration des Centres de Cancérologie Marseille-Oxford) les 4 et 5 Octobre à la Villa Gaby à Marseille


En savoir plus

Évènement

Du vendredi 23 nov. 2018 à 13H00
Au vendredi 23 nov. 2018 à 14H00
Organisé par Vincent Géli

Olivier Bischof : Breaking the Gene-Regulatory Code of Cellular Senescence to Improve Healthspan


En savoir plus

Publication IPC à la Une

Toxicol Res, Cell Rep, Scientific Rep, Stem Cell Reports, New England Journal of Medicine: nos 5 dernières publications

Chronological Switch from Translesion Synthesis to Homology Dependent Gap Repair in...


En savoir plus

Séminaire Keynote

Le mardi 3 avril 2018 à 11H00
Organisé par Christophe Ginestier

Edith Heard: X-chromosome inactivation in development and disease


En savoir plus

La Recherche, partie prenante de l’activité de soins

A l’Institut Paoli-Calmettes, pour faire progresser les connaissances en cancérologie, médecins et scientifiques s’impliquent dans des projets communs innovants, qu’ils soient dans le champ de la biologie fondamentale ou des essais cliniques.
Cette culture collaborative rend possible le va et vient continu entre biologie et clinique, et favorise l’émergence d’approches innovantes dans les champs d’expertises historiques de l’Institut : les hémopathies malignes, les cancers du sein, les cancers digestifs et urogénitaux.

Lorsqu’un malade résiste à son traitement, le chercheur explore très vite les particularités biologiques de sa tumeur pour identifier un éventuel biomarqueur associé à cette résistance. Une fois validé, ce biomarqueur sera utilisé par l’oncologue pour stratifier ses patients et réserver ce traitement aux seuls malades qui pourront en tirer bénéfice.

A l’Institut Paoli-Calmettes, ce continuum entre la recherche biologique fondamentale et les applications cliniques est possible au quotidien grâce à la mobilisation, sur le même site, des activités de recherche et de soins, c’est-à-dire des découvreurs de cibles de la recherche fondamentale, des spécialistes de la recherche translationnelle qui orientent ces découvertes vers des applications, des oncologues et du personnel soignant qui évaluent l'efficacité et la sécurité en clinique de ces nouveaux traitements, mais aussi grâce à la mise à disposition des 80 000 échantillons de la tumorothèque et à des technologies et des ingénieries de pointe.


Adossé à l'IPC, le Centre de Recherche en Cancérologie de Marseille

Implanté au cœur de l’Institut Paoli-Calmettes, le Centre de Recherche en Cancérologie de Marseille (CRCM), affilié à l'Inserm, au CNRS et à Aix Marseille Université, est un centre original dans le paysage de la recherche française. Cette originalité tient non seulement à sa situation, mais aussi à sa vocation : faire progresser la recherche sur le  cancer en biologie et en médecine en travaillant à l’interface du physiologique et du pathologique, du fondamental et de l’appliqué, de la recherche et de la clinique.

 

« Le CRCM est devenu la pierre angulaire de la recherche en biologie, au sein de l’IPC et sur la place marseillaise : c’est, localement, le lieu incontournable de la recherche sur le cancer. Il regroupe 19 équipes de recherche ainsi que 250 chercheurs et cliniciens, qui s’appuient sur un ensemble de plateformes permettant d’explorer le processus tumoral de l’analyse du gène à l’essai clinique », explique Jean-Paul Borg, directeur scientifique de l'Institut Paoli-Calmettes et directeur du CRCM.

 

 

Bâtiment CRCM

Les bâtiments de recherche abritent 19 équipes de recherche issues de l’Inserm, du CNRS, de l’IPC et d’Aix-Marseille Université.

Des recherches en SHS et en économie

Autre spécificité de la recherche à l’Institut : le développement de projets de recherche en sciences humaines et sociales et en économie.

Objectif : impulser une nouvelle dynamique en la matière, par exemple sur l’analyse de la « chronicisation » du cancer et de ses conséquences (l’après-cancer, le retour à l’emploi..), ou de certaines pratiques de prévention. Les résultats des études menées intéressent autant les décideurs de santé publique que les patients eux-mêmes.

 


L'IPC et le réseau européen Oncodistinct

logo réseau européen oncodistinct

Le réseau Européen Oncodistinct a pour but de répondre de façon dynamique et efficace aux changements rapides et exponentiels qui caractérisent la recherche clinique en oncologie.  

Il s'agit d'accélérer l'individualisation des traitements,  de promouvoir la prise en charge multidisciplinaire des cancers et de remettre en question les pratiques actuelles, notamment dans les situations de besoins médicaux  non satisfaits ou de tumeurs rares. 

Le réseau comprend aujourd'hui 27 membres, Centres de lutte contre le cancer et hôpitaux universitaires, dotés d'une expertise en oncologie et dans le développement des médicaments anti-cancéreux. La mise en commun des expertises scientifiques (médecins oncologues et spécialistes d'organes, chercheurs) améliore la qualité des études, la bonne collaboration entre les centres et la rapidité de réalisation des projets.  

Oncodistinct souhaite développer des essais cliniques  de phases précoce ou plus avancée, « preuve de concept », utilisant des méthodologies innovantes et avec une composante translationnelle de haut niveau, avec l'objectif final d'améliorer significativement le devenir des patients. 

Oncodistinct a également pour projet de travailler en partenariat avec les patients pour répondre au mieux à leurs besoins.


Rendez-vous sur le site http://www.oncodistinct.net/ pour en savoir plus.