Joindre l'IPC

04 91 22 33 33

 Prendre rendez-vous

04 91 22 30 30


Une nouvelle plateforme de recherche et développement à l’Institut : IPC Drug Discovery


Dans le cadre d’une nouvelle stratégie de valorisation de sa recherche, l’Institut Paoli-Calmettes crée IPC Drug Discovery (IPC DD), une plateforme de recherche et développement dédiée à la découverte de nouvelles molécules issues de la chimie et candidats-médicaments.

Le projet a fait l’objet d’une subvention de la Région, obtenue suite à un appel d’offre visant à financer et à favoriser l’innovation en PACA. Cette enveloppe a permis de démarrer les activités en créant, au sein de l’hôpital, le nouveau laboratoire de recherche et développement d’IPC DD, et de l’équiper avec une plateforme de criblage totalement automatisée.

 

Au cœur de cette nouvelle activité : la plateforme de criblage « Labcyte »

Opérationnelle depuis début 2016, la plateforme IPC Drug Discovery, pilotée par informatique, compte cinq machines distinctes, aux fonctions spécifiques. Pour sa part, l’équipement « Echo » permet de préparer les chimiothèques grâce à un système d’ondes acoustiques avec un maximum d’efficience, tout en diminuant les coûts de recherche.

Particulièrement innovant, cet équipement fonctionne avec un système de plaques « mères » et de plaques « filles ». Des ultrasons envoyés sous la plaque mère permettent, à chaque opération, de faire passer une gouttelette du contenu de chaque puits mère vers chaque puits fille correspondant. La goutte est projetée par capillarité vers le haut et reste accrochée à la seconde plaque.

La technique permet de démultiplier aisément chaque expérimentation. Elle offre également l’avantage de pouvoir travailler sans seringues ni pipettes, à grande vitesse sur chaque puits.

 

Les applications de la plateforme « Labcyte »

Grâce à l’acquisition de cette plateforme de criblage, l’équipe d’IPC DD va pouvoir réaliser le criblage expérimental, sur des cibles d’interaction protéine–protéine validées en recherche fondamentale, de molécules chimiques mises à disposition par le laboratoire ESAI, dans le cadre du partenariat de recherche signé avec l’IPC fin 2015. Si une molécule active est découverte, des essais précliniques et cliniques de phases 1 et 2 seront menés à l’IPC pour favoriser et accélérer l’innovation thérapeutique en oncologie.

Parallèlement, cette plateforme va également permettre d’effectuer des chémogrammes, en l’occurrence établir le profil de sensibilité des cellules cancéreuse d’un patient à un ensemble de drogues bénéficiant d’une AMM (autorisation de mise sur le marché), c’est-à-dire déjà utilisées pour le traitement de certaines pathologies, ou en cours de développement clinique dans l’attente d’une AMM.

Deux études actuellement menées à l’IPC visent à mettre en relation ces profils de réponse avec les données de séquençage et d’altération génomique des mêmes échantillons biologiques des patients réalisés par le département d’oncogénomique, afin :

  • de déterminer si certaines anomalies moléculaires peuvent être associées à une réponse positive avec certains médicaments testés ;
  • d’évaluer la faisabilité d’orienter les cliniciens dans leurs choix thérapeutiques, vers un nouveau traitement.

L’équipe d’IPC DD espère ainsi pouvoir optimiser l’approche de médecine personnalisée, moléculaire et prédictive. 



Partagez cette information sur les réseaux sociaux