Joindre l'IPC

04 91 22 33 33

 Prendre rendez-vous

04 91 22 30 30


L'identification par une équipe du CRCM d'un nouveau mécanisme de formation des exosomes


COMMUNIQUE

L’identification par une équipe du CRCM d’un nouveau mécanisme de formation des exosomes

ouvre de nouvelles stratégies thérapeutiques pour les processus pathologiques dans lesquels les

exosomes sont impliqués : cancer, maladies neurodégénératives et inflammation.

Marseille, le 4 Juin 2012. L’équipe de Pascale Zimmermann au Centre de Recherche en Cancérologie de

Marseille (le CRCM qui regroupe l’Inserm, Aix-Marseille Université, le CNRS et l’Institut Paoli-Calmettes), en

collaboration avec l’équipe de Guido David à l’Institut de Flandres de Biotechnologies à l’Université

Catholique de Leuven en Belgique (VIB/K.U.Leuven, à laquelle Pascale Zimmermann est aussi affiliée), décrit

dans la revue Nature Cell Biology un nouveau mécanisme de formation des petites vésicules impliquées

dans le transfert d’information de cellule à cellule, les exosomes. Cette découverte peut contribuer à une

meilleure compréhension de pathologies comme le cancer, l’inflammation et les maladies neurodégénératives

et ouvrir de nouvelles voies diagnostiques et thérapeutiques.

Les exosomes sont de petites vésicules sécrétées par les cellules, et qui sont impliquées dans la

communication inter-cellulaire. Ces vésicules transportent des ‘messages complexes’ et notamment des

molécules d’ARN et des molécules signal qui peuvent reprogrammer les cellules réceptrices. Les cellules

cancéreuses sécrètent beaucoup plus d’exosomes que les cellules normales et ces exosomes peuvent être

retrouvés dans le sang des patients et porter la signature de leur tumeur.

Des études précliniques indiquent que les exosomes pourraient contribuer au développement des tumeurs et

influencer leur vascularisation, leur reconnaissance par le système immunitaire et la dissémination de

métastases. Des stratégies de thérapie anti-tumorale qui ciblent les exosomes sont en cours de

développement. Les exosomes seraient aussi importants dans les processus inflammatoires et infectieux,

dans la propagation des prions et dans les maladies neurodégénératives. Une compréhension des

mécanismes de formation des exosomes est essentielle pour leur exploitation thérapeutique.

L’étude publiée dans la revue Nature Cell Biology décrit un nouveau mécanisme de formation des

exosomes : elle démontre un rôle essentiel d’un complexe entre les protéines Alix, synténine et syndécanes.

Les protéines syndécanes sont elles-mêmes impliquées dans les processus de vascularisation, de

carcinogénèse, d’immunité, d’inflammation et les maladies neurodégénératives. Ces protéines portent des

chaînes de sucres appelées héparanes sulfates. Cette étude met en évidence un rôle totalement inattendu

des héparanes sulfates dans la formation des exosomes.

Elle explique également comment un gain de fonction de la synténine pourrait promouvoir la formation de

métastases.

Les mécanismes révélés dans cet article pourront maintenant faire l’objet de travaux de recherches visant à

activer ou au contraire à déréguler la formation d’exosomes et ainsi influencer les processus pathologiques

dans lesquels les exosomes sont impliqués.

Référence : Baietti MF, Zhang Z, Mortier E, Melchior A, Degeest G, Geeraerts A, Ivarsson Y, Depoortere A,

Cooman C, Vermeiren E, Zimmermann P and David G. Syndecan_syntenin_ALIX regulates the biogenesis of

exosomes. Nature Cell Biology, 2012, in press.

Contact :

Valérie Ferrier

04 91 22 33 52

depraeterev@ipc.unicancer.fr



Partagez cette information sur les réseaux sociaux