Joindre l'IPC

04 91 22 33 33

 Prendre rendez-vous

04 91 22 30 30

Psychologie clinique

INTERVENANTS

Psychiatre, psychologues, cancérologues, psychanalystes, Sophrologues, professions paramédicales. 
Session coordonnée par Alexia Raphaël, Psychologue clinicienne, Département de Psychologie Clinique, Institut Paoli-Calmettes - Groupe de Réflexion Ethique.

DATES

  • Le 1er février 2018.

 

PUBLIC

Médecins, infirmiers, paramédicaux, psychologues et tous les professionnels de santé assurant ou étant appelés à assurer la prise en charge de patients atteints de cancer, en exercice ou en formation.

 

OBJECTIFS 

  • Quelle est la place du désir face à la peur inhérente au cancer ? Comment se vivre comme un être désirable quand l’identité physique et sociale est altérée ?
  • Le thème de la sexualité est-il légitime quand prime la notion de guérison ?
  • Les sentiments amoureux sont-ils atténués ou au contraire redéployés ?
  • La rencontre est-elle encore possible ?
  • Les regards croisés de patients et professionnels - médecins, sexologue, chercheurs, psychologues, psychomotriciens- mettront en lumière les effets contrastés de la maladie sur la vie sexuelle et sentimentale des patients et des conjoints.

 

FRAIS D'INSCRIPTION

Salariés : 300 €

Étudiants : 15 €

Autres : 50 €

Limité à 40 personnes.

 

> Toutes les infos pratiques.

INTERVENANTS

Généticiens, onco-généticiens, éthiciens, psychiatres, psychologues, conseillers en génétique.

 

DATE

  • Le 29 mars 2018.

 

PUBLIC

Généticiens, chercheurs en biologie, cancérologues, éthiciens, médecins, psychiatres, psychologues, conseillers en génétique, en exercice ou en formation, étudiants en éthique.

 

OBJECTIFS

Objectifs généraux:

  • Interroger la collaboration entre généticiens et « psy »,
  • Interroger la notion de transmission et d’hérédité, du point de vue de la génétique, du point de vue éthique et du point de vue psycho-dynamique..

Cette journée est organisée en collaboration avec l’Espace Ethique Méditerranéen, Marseille.

 

Objectifs spécifiques :

  • Depuis quelques années, nous assistons à une véritable secousse sismique portée par les avancées scientifiques en médecine, en biologie et en particulier dans le domaine de la génétique.

Quels sont les retentissements de ces nouveaux savoirs, de ces nouvelles pratiques dans la prise en charge des patients et de leurs familles ?

  • De singulières questions relatives à l’hérédité, la transmission comme les notions de culpabilité, d’héritage ou de dette croisent la pratique et la réflexion des généticiens, des « psy » et des éthiciens.

Pour cette sixième journée, nous porterons notre attention sur ces questions dans les différentes démarches de diagnostic anténatal, de diagnostic en génétique et d’oncogénétique.

 

FRAIS D'INSCRIPTION

Salariés : 300 €.

Etudiants (sur justificatif) : 15 €.

Autres : 50 €.

Limité à 120 personnes.

 

> Toutes les infos pratiques.

INTERVENANTS

Psychiatre, psychologues, cancérologues, médecins, patients, infirmiers, ...

Session coordonnées par Yolande Arnault, Psychologue clinicienne, Département de Psychologie Clinique, Institut Paoli-Calmettes, Groupe de Réflexion Ethique.

 

DATE

  • Le 17 mai 2018.

 

PUBLIC

Médecins, infirmiers, paramédicaux, psychologues et tous les professionnels de santé assurant ou étant appelés à assurer la prise en charge de patients atteints de cancer, en exercice ou en formation.

 

OBJECTIFS

Objectifs généraux:

  • Acquérir et approfondir des connaissances dans les domaines croisés de la cancérologie et de la psychologie dynamique.

 

Objectifs spécifiques :

  • L’attente d’une greffe allogénique, sa réalisation, l’isolement du malade, la haute surveillance médicale pendant et après avec ses possibles effets post greffe (risques infectieux, maladie du greffon contre l’hôte ou GVH), constituent une série d’épreuves qui engagent en profondeur les capacités de résistance physique et psychologique des patients auxquels cette thérapeutique s’adresse.
  • Cette journée permettra de préciser les remaniements psychiques liés à la maladie et aux traitements, la greffe problématisant la question de l’identité et de la continuité d’être.
  • De rappeler les enjeux de l’intervention psychologique, du soutien à la mobilisation de ressources nouvelles pour le patient mais aussi ses proches et les équipes de greffe, ainsi que de ses modalités ; D’aborder ce qui se joue dans le don entre donneur et receveur .
  • De témoigner des pratiques innovantes dans ce champ spécifique tels que les apports des soins complémentaires.

Elle réunira médecins greffeurs, hématologues, psychologues, psychiatres, infirmiers, mais aussi patients et donneurs.

 

FRAIS D'INSCRIPTION

Salariés : 300 €.

Etudiants (sur justificatif) : 15 €.

Autres : 50 €.

Limité à 40 personnes.

 

> Toutes les infos pratiques.

INTERVENANTS

Psychiatre, psychologue, cancérologue, philosophe, ethnopsychiatre, sociologue, chirurgien, …

 

DATE

  • Le 27 septembre 2018.

 

PUBLIC

Médecins, infirmiers, paramédicaux, psychologues et tous les professionnels de santé assurant ou étant appelés à assurer la prise en charge de patients atteints de cancer, en exercice ou en formation.

Session coordonnées par Anne Dezamis, Psychologue clinicienne, Département de Psychologie Clinique, Institut Paoli-Calmettes, Groupe de Réflexion Ethique.

 

OBJECTIFS

Objectifs généraux:

  • Acquérir et approfondir des connaissances dans les domaines croisés de la cancérologie et de la psychologie dynamique.

 

Objectifs spécifiques :

  • Depuis de nombreuses années, nous ne pouvons qu’observer l’essor de la méditation dans notre société. Nous tenterons de comprendre cet intérêt soudain, cette attractivité, en occident pour cette pratique méditative millénaire.
  • Quel sens donner à son introduction dans le monde médical, neuroscientifique ?
  • De quelle méditation parle-t-on ? Quels en ont été les aménagements ?
  • Mais surtout, dans le champ de la maladie cancéreuse, qu’apporte-t-elle et quels bénéfices pour les patients mais aussi les proches et les soignants ? …

Praticiens, chercheurs, psychologues et patients participeront à cette journée de formation et de sensibilisation. Une part notable de la session sera expérimentale.

 

FRAIS D'INSCRIPTION

Salariés : 300 €.

Etudiants (sur justificatif) : 15 €.

Autres : 50 €.

Limité à 40 personnes.

 

> Toutes les infos pratiques.

INTERVENANTS

Psychiatre, psychologues, oncologues, médecins, patients, infirmiers, ...

Session coordonnées par Clara Bottai, Psychologue clinicienne, Département de Psychologie Clinique, Institut Paoli-Calmettes, Groupe de Réflexion Ethique.

 

DATE

  • Le 8 novembre 2018.

 

PUBLIC

Médecins, infirmiers, paramédicaux, psychologues et tous les professionnels de santé assurant ou étant appelés à assurer la prise en charge de patients atteints de cancer, en exercice ou en formation.

 

OBJECTIFS

Objectifs généraux:

  • Acquérir et approfondir des connaissances dans les domaines croisés de la cancérologie et de la psychologie dynamique.

 

Objectifs spécifiques :

  • Comment peut-on envisager de proposer du Yoga à des malades du cancer ? À des patients alités, fatigués, en aplasie, lors de leur parcours médical souvent délicat ? Ou à des malades ambulatoires qui viennent en consultation, pour un examen ou une chimiothérapie ? Comment et pourquoi leur faire cette proposition ?
  • Cette journée portera sur l’approche du Yoga à l’hôpital, évoquera les propositions déjà en cours dans d’autres institutions (en France et à l’étranger) et actualisera les recherches faites ce jour sur ce sujet.
  • Elle répondra à la question : « Qu’est-ce que le Yoga peut apporter aux patients traités en Oncologie ? » Et dès lors, comment adapter le Yoga à ces patients et, outre l’amélioration de leur qualité de vie, en quoi cette proposition de Yoga peut accompagner la subjectivité du patient ?
  • Praticiens, chercheurs, psychologues et patients participeront à cette journée de formation et de sensibilisation. Une part notable de la session sera expérimentale.

 

FRAIS D'INSCRIPTION

Salariés : 300 €.

Etudiants (sur justificatif) : 15 €.

Autres : 50 €.

Limité à 40 personnes.

 

> Toutes les infos pratiques.

INTERVENANTS

Anthropologue, philosophe, oncologue, psychiatre, psychologue,algologues, infirmiers…

Session coordonnées par Niki Prodromou, Psychologue clinicienne, Département de Psychologie Clinique, Institut Paoli-Calmettes, Groupe de Réflexion Ethique.

 

DATE

  • Le 6 décembre 2018.

 

PUBLIC

Médecins, infirmiers, paramédicaux, psychologues et tous les professionnels de santé assurant ou étant appelés à assurer la prise en charge de patients atteints de cancer, en exercice ou en formation.

 

OBJECTIFS

Objectifs généraux :

  • Acquérir et approfondir des connaissances dans les domaines croisés de la cancérologie et de la psychologie dynamique.

 

Objectifs spécifiques :

  • Soins palliatifs et accompagnement : L’« accompagnement » constitue le coeur du projet des soins palliatifs, s’imposant à toutes les personnes - soignants, psychologue, bénévoles, famille - impliquées dans cette démarche. Il consiste à prendre en compte, au-delà de la douleur physique, la souffrance psychologique, sociale et spirituelle du malade, afin de l’accompagner dans cette période pleinement signifiante de l’existence.
  • Est-il encore possible de se mettre à l'écoute des personnes qui bénéficient d’une prise en charge palliative et d'y entendre autre chose que des étapes, des stades ou des échelles de souffrances ?
  • L'humain d’aujourd’hui doit-il performer jusque dans la mort ?
  • Cette journée souhaite contribuer à soutenir la réflexion autour de ces questions fondamentales qui se posent à la clinique en soins palliatifs et à étayer la pratique de celles et ceux confrontés au quotidien aux états irréversibles et aux fins de vie , auprès des patients éprouvés et des familles affectées. Il s’agit bien de témoigner que la souffrance à proximité de la mort ne peut être appréhendée que dans sa grande complexité.

 

FRAIS D'INSCRIPTION

Salariés : 300 €.

Etudiants (sur justificatif) : 15 €.

Autres : 50 €.

Limité à 40 personnes.

 

> Toutes les infos pratiques

INTERVENANTS

Psychiatres, Psychanalystes, Psychologues, Médecins, Oncologues, Philosophes, Anthropologues, Artistes, Ecrivains, Chercheurs, Infirmiers,….

 

DATE

Date à déterminer

 

PUBLIC

Oncologues, médecins, psychologues, psychanalystes, psychiatres, infirmier(e)s, paramédicaux, sophrologues, kinésithérapeutes, ergothérapeutes, chercheuses et chercheurs de la communauté hospitalo-universitaire, artistes, responsables culturels, étudiants et toutes personnes sensibilisées à ces questions.

 

OBJECTIFS

  • La médecine a progressé ces dernières années de manière spectaculaire. Les techniques d’imagerie, l’exploration biologique du corps humain, la génétique, les traitements ciblés, la chirurgie robotisée,… ont connu des avancées majeures. Cette évolution technoscientifique de la médecine a radicalement modifié la clinique médicale et le colloque singulier entre médecin et malade semble en voie de disparition. Le médecin de demain sera-t-il un professionnel de santé exclusivement préoccupé de techniques sophistiquées, d’actes médicaux et d’examens complémentaires, à l’affut d’un « corps de chair » ? Sa réponse technique, instrumentalisée, suffira-t-elle à répondre à l’attente du patient qui exprime toujours une plainte à décoder ?
  • Dans le même temps, la psychanalyse a subi nombre d’attaques véhémentes, la dénonçant comme une flibusterie voire un charlatanisme et son potentiel thérapeutique a été nié fortement. Les nouvelles thérapeutiques font aujourd’hui florès et les nouveaux thérapeutes se multiplient à foison. Sont-elles à ce point inconciliables, la médecine et la psychanalyse ?
  • Et si la médecine constituait la chance de survie de la psychanalyse ? Si le renouveau de la clinique en médecine se situait du côté d’une éthique du sujet irrévocable et indéfectible ? Et si nous essayions, encore et encore, de faire se rencontrer ces deux discours, celui de la médecine moderne dans ses divers aspects et spécialités et celui de la psychanalyse, tant sur le versant théorique que clinique ou institutionnel ?

 

FRAIS D'INSCRIPTION

Salariés : 300 €.

Etudiants (sur justificatif) : 15 €.

Autres : 50 €.

Limité à 120 personnes.

 

> Toutes les infos pratiques