La Sécurité des soins

L’institut Paoli-Calmettes, certifie par l’HAS et labélise  « Comprehensive Cancer Center » par l’OECI

Comprehensive Cancer Center par l’OECI

Engagé dans une politique d’amélioration continue de la qualité et de la sécurité des soins, l’Institut Paoli-Calmettes a été certifié par la Haute Autorité en Santé (HAS) niveau A sans remarque en 2015 pour 6 ans et en 2019 accrédité OECI 5.

En juin 2019, l’Institut a obtenu le label d’excellence Comprehensive Cancer Center, délivré par l’Organisation of European Cancer Institutes (OECI). Seuls les établissements intégrant un maximum de compétences médicales et techniques, dont la recherche clinique et la recherche translationnelle, sont susceptibles d’être accrédités.

L’IPC est engagé dans des démarches volontaires d’amélioration continue à travers un certain nombre de certifications obligatoires ou facultatives. Les indicateurs de qualité et de sécurité des soins sont publiés annuellement et sont insérés au livret d’accueil. Le patient s’engage dans sa prise en charge, il est co-acteur de ses soins à toutes les étapes de son parcours de soins.

L’Institut Paoli-Calmettes met en place neuf vigilances sanitaires

U

repérage systématique, enregistrement et analyse des événements indésirables

Pour garantir la qualité et la gestion des risques et répondre ainsi aux certifications et exigences réglementaires, l’Institut met en place neuf vigilances sanitaires qui assurent le repérage systématique, l’enregistrement et  l’analyse des événements indésirables dans plusieurs domaines sanitaires. Un coordonnateur des risques associés aux soins a été nommé.

  • La réactovigilance a pour objet la surveillance des incidents et risques d’incidents résultant de l’utilisation d’un dispositif médical de diagnostic in vitro. Elle s’exerce sur les produits de santé après leur mise sur le marché pour permettre aux autorités compétentes de prendre les mesures nécessaires pour protéger la santé publique.
  • La radioprotection est un ensemble de mesures visant à empêcher ou à réduire les effets nocifs des rayonnements ionisants produits sur les personnes directement ou indirectement. Elle s’appuie sur trois grands principes : justification, optimisation et limitation des doses.
  • La pharmacovigilance vise à surveiller les médicaments en recueillant, enregistrant et évaluant les effets secondaires résultant de leur utilisation, et à prévenir le risque de ces effets indésirables qu’ils soient avérés ou potentiels.
  • La matériovigilance est la surveillance des incidents, ou des risques d’incidents liés à des dispositifs médicaux implantables (prothèses mammaires, digestives, vasculaires, cathéters centraux, sites implantables, etc.) ou non implantables (perfuseurs).
  • La cosmétovigilance s’exerce sur l’ensemble des produits cosmétiques après leur mise sur le marché. Elle s’appuie, entre autres, sur la déclaration des effets indésirables et le recueil d’informations.
  • L’hémovigilance a pour objet les incidents et les effets indésirables survenant chez les donneurs ou les receveurs de produits sanguins labiles. Elle porte sur l’ensemble de la chaîne transfusionnelle.
  • L’infectiovigilance est l’ensemble des mesures spécifiques de surveillance, de prévention et de maîtrise des infections nosocomiales.

Équipe opérationnelle en hygiène (EOH)

 

À l’IPC, l’Équipe opérationnelle en hygiène (EOH) met en place des actions spécifiques pour quantifier le risque infectieux et les infections associées aux soins, à l’hôpital mais aussi lors des prises en charge à domicile.

  • La biovigilance a pour objectif de prévenir les risques liés à l’utilisation des organes, tissus, et cellules du corps humain, ainsi qu’aux produits, autres que les médicaments, qui en dérivent et aux dispositifs médicaux qui les incorporent. L’IPC hébergeant un important programme de greffes de cellules de moelle osseuse, la biovigilance permet de repérer, de déclarer et d’analyser les incidents et les événements indésirables pouvant survenir pendant le processus de production et d’administration du greffon.
  • La nutrivigilance a pour objet la surveillance, l’évaluation, la prévention du risque d’effets indésirables liés à l’absorption des denrées et aliments.
id, venenatis Praesent vel, Aliquam quis, odio