Joindre l'IPC

04 91 22 33 33

 Prendre rendez-vous

04 91 22 30 30


Identification d’une protéine responsable de la dissémination des cancers des zones de transition


Beaucoup de types de cellules différents composent les tissus et les organes tout au long de notre corps. Il y a des endroits spécifiques dans tout le corps où deux types de cellules très différents sont en contact les uns avec les autres. Ces endroits s’appellent des zones de transition et ils sont sujets à la formation de cancers. Ces tumeurs sont souvent particulièrement agressives, y compris celles qui apparaissent dans la zone de transition dans le col de l'utérus, à la jonction entre l'œsophage et l'estomac, et au niveau de la zone de transition ano-rectale. Les tumeurs agressives telles que celles-ci se disséminent fréquemment et forment des tumeurs dans d'autres organes tels que le poumon, un processus appelé métastase. À ce jour, nous ne comprenons pas encore clairement ce qui rend ces zones de transition sujettes à la formation de tumeurs ni pourquoi les tumeurs qui se forment là sont si agressives. Ces tumeurs agressives de la zone de transition présentent souvent une dérégulation de la voie de signalisation par le facteur de croissance transformant bêta (TGFb, transforming growth factor b), une voie moléculaire que les cellules utilisent pour communiquer.

En utilisant des souris déficientes en TGFb qu'elle avait précédemment générées, et qui développent spontanément des tumeurs agressives de zone de transition, Géraldine Guasch, chercheur Inserm au Centre de Recherche en Cancérologie de Marseille (CRCM), a constaté que seule une petite fraction des cellules tumorales sont responsables de la croissance tumorale et que ces cellules expriment des gènes qui augmentent leur capacité à migrer et à envahir de nouveaux organes. Un de ces gènes est ELMO1. Dans la revue e-Life, Géraldine Guasch montre que quand elle bloque ce gène, les cellules tumorales agressives perdent leur capacité à former des métastases dans le poumon.

Le ciblage d’ELMO1 constitue donc une voie thérapeutique prometteuse pour prévenir la formation de métastases à partir de tumeurs de zones de transition.

 

Référence:

De-repression of ELMO1 in cancer stem cells drives progression of TGF-b-deficient carcinoma from transition zones

McCauley H, Chevrier V, Birnbaum D and Guasch G.

e-Life 2017, tracking number 02-11-2016-RA-eLife-22914R1, dx.doi.org/10.7554/eLife.22914

www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28219480



Partagez cette information sur les réseaux sociaux