Joindre l'IPC

04 91 22 33 33

 Prendre rendez-vous

04 91 22 30 30


Cancerologie : L'importance de prévenir les complications bucco-dentaires


Pour éviter l’aggravation des pathologies et prévenir les possibles complications bucco-dentaires consécutives aux traitements contre le cancer, une consultation dentaire « conseil » est proposée à l'Institut Paoli-Calmettes depuis le 14 février 2018.

 

Cancérologie et santé bucco-dentaire : que faut-il savoir ?

« Les traitements anticancéreux (chimiothérapie, radiothérapie, hormonothérapie) peuvent avoir de nombreux effets secondaires sur la cavité buccale. Les conséquences de ces thérapeutiques peuvent être précoces et passagères ou tardives et parfois irréversibles. Elles sont trop souvent ignorées en début de traitement conduisant à de possibles complications pendant et après les traitements et la qualité de vie future du patient en est directement affectée.

Certains actes dans la cavité buccale deviennent parfois contre-indiqués, d’où l’importance de réaliser un bilan bucco-dentaire ainsi que le maximum de soins avant le début de ces traitements.

Par exemple, un patient atteint d’une parodontite modérée (déchaussement des dents) ou de caries débutantes avant le début du traitement anticancéreux risque de voir ces pathologies progresser rapidement pendant et après ces traitements. C’est pourquoi je préconise de faire un bilan dentaire avant le traitement contre le cancer », explique le Dr Brice Houvenaeghel Chirurgien-Dentiste.

« Lors de cette consultation, toutes les informations nécessaires vous seront données pour comprendre ces risques, et les moyens d’y faire face. Prendre les bonnes décisions thérapeutiques n’est pas toujours facile et nous sommes là pour vous guider. Faire le lien entre vos différents praticiens (oncologues, chirurgiens ou radiothérapeutes avec les chirurgiens-dentistes) est également un objectif », précise le Docteur Houvenaeghel.

Quel que soit votre traitement, il est recommandé d’informer votre dentiste de tous les soins que vous avez suivis ou qui sont en cours.

Manifestations buccales des traitements anticancéreux : les conseils du dentiste

L’affection : La Mucite.

C’est une réaction inflammatoire des muqueuses buccales. Elle peut entraîner des érythèmes (rougeurs), oedèmes et ulcérations avec  des saignements et des douleurs importantes. Les joues, les lèvres, la langue, le palais mou et le pharynx sont les plus touchés.

Les conseils du dentiste :

Pour diminuer l’incidence des mucites, sucer des glaçons pendant la chimiothérapie. Un bain de bouche avec du bicarbonate 1,4 % permet d’atténuer les effets.

 

L’affection : La  Xérostomie.

C’est un manque de salive avec une sensation de bouche sèche. Elle a pour conséquence une diminution des défenses immunitaires dans la salive et une augmentation de l’acidité de la salive. Ceci augmente le risque d’apparition de caries, infections et maladies parodontales (gencives).

Les conseils du dentiste :

Il est conseillé de boire abondamment ainsi que de stimuler les glandes salivaires en mâchant des chewing-gums (sans sucres). Une thérapie fluorée (application de fluor par des gouttières dentaires) en prévention des caries est indiquée.

 

L’affection : La Dysgueusie.

C’est une perte du goût ; elle est réversible et apparaît quelques semaines après le traitement.

Les conseils du dentiste :

Des bains de bouche anti-douleurs prescrits par votre médecin peuvent aggraver la perte de goût.

 

L’affection : Une Thrombocytopénie.

C’est une diminution du taux de plaquettes pouvant être responsable de saignements.

Les conseils du dentiste :

Un bilan sanguin systématique sera réalisé avant tout acte invasif, susceptible de provoquer des saignements.

 

L’affection : Le risque d’Ostéonécrose.

C’est expliqué par la dévitalisation progressive et irréversible des tissus osseux consécutive à une radiothérapie ou à une hormonothérapie.

Les conseils du dentiste :

La prévention par un dépistage et un diagnostic des pathologies avant le début des traitements est essentiel et influencera directement sur la qualité de vie future.

 

L’augmentation du risque infectieux, est expliquée par la baisse des défenses immunitaires.

 

 Protocole quotidien d'hygiène bucco-dentaire

  • Brossage avec une brosse à dents souple (20/100ème)et un dentifrice prévenant l’inflammation gingivale.
  • Nettoyage des espaces inter-dentaires avec du fil dentaire ou des brossettes inter-dentaires.
  • Bain de bouche à la Chlorhexidine sans alcool ou au bicarbonate 1,4 % 500ml 4 flacons :3 à 4 bains de bouche par jour.
  • Application d’un gel de fluorure de sodium (5000 ppm)dans une gouttière en vinyle pendant 5 minutes.

 

Consultations bucco-dentaires à l'IPC

  • Consultations les mercredis des semaines impaires de 14h00 à 18h00 à l'Institut Paoli-Calmettes - bâtiment IPC2, 232 boulevard de Sainte Marguerite, 13009 Marseille.

  • Pour prendre rendez-vous : 04 91 22 37 40 

 

Crédits photos Freepik



Partagez cette information sur les réseaux sociaux