Joindre l'IPC

04 91 22 33 33

 Prendre rendez-vous

04 91 22 30 30


Octobre rose : Peut-on prévenir le cancer du sein ?


Octobre Rose

 Dans le cadre d’Octobe Rose 2019, campagne annuelle destinée à sensibiliser au dépistage du cancer du sein féminin et à récolter des fonds pour la recherche, l’Institut Paoli-Calmettes répond à vos questions.

  • Peut-on prévenir le cancer du sein ? 

Vrai et faux. Il n’est pas possible, en l’état des connaissances, de prévenir le cancer du sein. En revanche, des causes qui augmentent les risques sont connues : prédispositions génétiques pour un très petit nombre de femmes ainsi que des modes de vie qui augmentent le risque tels que le tabagisme, l’alcoolémie, la sédentarité et l’obésité.

C’est pourquoi, comme pour de nombreuses autres maladies et cancers, il est recommandé d’éviter le tabac, l’alcool et de favoriser une alimentation équilibrée et une activité physique quotidienne. En suivant ces conseils, vous agissez pour un meilleur équilibre de votre organisme.

  • Existe-t-il des régimes alimentaires qui permettent d’éviter le cancer du sein ? 

Vrai et faux. Des régimes alimentaires qui réduiraient le risque sont souvent évoqués, mais il n’existe aucun aliment miracle vérifié par la science aujourd’hui ! En revanche, une alimentation saine et équilibrée évite les risques supplémentaires. Comment ? En évitant les plats trop gras et sucrés, l’alcool, et en favorisant la consommation de 5 fruits et légumes par jour, d’aliments complets. Conseils.

  • Le sport, c’est vraiment bien, contre le cancer ?  

 Vrai ! L’activité physique régulière réduit non seulement les risques de cancer, mais a des effets bénéfiques, pendant et après le traitement. Les patientes qui pratiquent une activité adaptée pendant le traitement le supportent mieux. Après la maladie, l’activité physique est recommandée pour réduire les risques futurs. Elle aide aussi à se réconcilier avec un corps qui a été malmené pendant la maladie. [ Le programme IPC Sport : en savoir plus ]

  • Il y a eu plusieurs cas de cancer du sein dans ma famille, suis-je à risque ? 

Vrai et faux. Le cancer du sein est d’origine génétique dans 5% à 10% des cas. Mais si votre mère, votre tante, votre grand-mère ont été touchées, vous ne le serez pas forcément. Dans certains cas, votre médecin vous orientera vers une consultation d'oncologie génétique pour vérifier si vous êtes porteuse d’une mutation de certains gènes comme le BRCA. Demandez conseil à votre médecin.

 

 

Attention, malheureusement, cela ne signifie pas que ces bonnes habitudes permettent d’éviter le cancer du sein, car d’autres facteurs génétiques entrent en compte. C’est pourquoi le dépistage est important dès 50 ans ! (A partir de 50 ans, si vous n'avez pas de facteurs de risque élevé, une mammographie tous les deux ans est recommandée.)

 

En savoir plus : 

Pour information, l'IPC Marseille dispose d'une plateforme dédiée au dépistage du cancer du sein, et a réalisé plus de 17 000 actes de dépistage et diagnostic en 2018. Prendre rendez-vous au service de sénologie de l'Institut Paoli-Calmettes / Bureau des Rendez-vous : 04 91 22 30 30. 



Partagez cette information sur les réseaux sociaux