Joindre l'IPC

04 91 22 33 33

 Prendre rendez-vous

04 91 22 30 30


L’Institut Paoli-Calmettes s’agrandit : visite virtuelle du nouveau bâtiment IPC3


D’un coût de 35 millions d’Euros hors équipements, le nouveau bâtiment IPC3 permettra, grâce à ses 11 000 m2 supplémentaires, de développer la prise en charge en ambulatoire, de disposer d’un plateau technique de dernière génération, de mieux répondre aux attentes des patients et des accompagnants en termes de qualité d’accueil et de confort, mais aussi de faire face à la hausse régulière de l’activité, de l’ordre de 2 % à 2,5 % en moyenne par an. Les travaux ont démarré en janvier 2011, pour une livraison en septembre 2014 et une mise en service en novembre 2014.

 


 

L’accueil, au rez-de-chaussée

Un accueil optimisé, grâce à des bornes d’enregistrement interactives. Les patients déjà venus à l’Institut et dont le dossier est enregistré, pourront s’identifier directement, actualiser le nom de leur médecin traitant ou leur numéro de téléphone, et se verront indiquer leur lieu de prise en charge grâce à l’édition d’une fiche de liaison. L’accueil actuel des nouveaux venus ou de cas particuliers sera ainsi fluidifié.

 

Partout, des espaces ouverts, une ambiance apaisante, la lumière naturelle omniprésente

La décoration intérieure a été soignée, privilégiant le bois et la lumière, avec de larges baies vitrées. L’air intérieur sera contrôlé et filtré en permanence en temps réel. Le nouveau bâtiment offrira un réel confort acoustique, grâce à des façades en béton isolantes, des vitrages acoustiques hautement performants, mais aussi l’isolation phonique entre les chambres et les parties communes.

 

L’hôpital de jour chirurgical, au rez-de-chaussée

L’hôpital de jour chirurgical, qui disposera de 20 places, sera au cœur du développement de la chirurgie ambulatoire. Une tendance d’avenir qui répond aux attentes de plus en plus de patients, préférant éviter une hospitalisation traditionnelle, et qui s’appuie sur les évolutions techniques et les innovations thérapeutiques en cancérologie.
L’IPC entend poursuivre le développement de la chirurgie ambulatoire, particulièrement dans le domaine des chirurgies mammaires pour réaliser, à l’horizon 2020, 50 % des actes de sénologie chirurgicale en ambulatoire, contre 20 % actuellement.

 

Un hôpital ouvert sur l’extérieur

Au rez-de-chaussée, le bâtiment s’ouvrira sur une esplanade végétalisée de plain pied. Au 1er étage, les zones d’attente de l’hôpital de jour médical s’ouvriront sur des terrasses accessibles aux patients et aux familles.

 

L’hôpital de jour médical, 1er étage

Le nouvel hôpital de jour médical comptera 53 places, soit 6 de plus qu’actuellement. Chaque chambre et chaque box disposera d’un terminal informatique : les infirmières pourront ainsi renseigner en temps réel le dossier médical informatisé du patient.

 

Un confort hôtelier

Les nouveaux hôpitaux de jour disposeront de chambres individuelles confortables, avec télévision, mais aussi toilettes et douches privatives. Les 20 places de l’hôpital de jour chirurgical seront pour la plupart des chambres individuelles (15 chambres individuelles et 5 boxes). De même, en hôpital de jour médical, les chambres individuelles ont été privilégiées. Les box seront majoritairement individuels, ou bien limités à 2, 3 ou 4 places au maximum. Des télévisions seront installées dans les box. Les fauteuils plus confortables, disposeront d’une tablette pour lire ou pour poser un plateau repas.

 

Le bloc opératoire, au 2ème étage

Grâce au nouveau plateau intégré de chirurgie et d’endoscopie de l’IPC3, le nombre de salles d’opération va passer de 9 à 11 :

  • 8 dédiées à la chirurgie digestive, gynécologique, urologique et mammaire,
  • 3 pour l’endoscopie digestive.

 

Au bloc : technicité, ergonomie, performance médicale

Plus vastes, plus ergonomiques, les nouvelles salles ont été conçues sur le principe du semi-hall et adaptées pour pouvoir accueillir des robots opératoires, utiliser des rayonnements ionisants, permettre le développement de la radiothérapie per opératoire en gynécologie, mais aussi, grâce au support d’un réseau d’images intégré, visualiser sur écran toute image du dossier médical du patient nécessaire à l’intervention. Le traitement d’air sera centralisé, chaque table d’opération bénéficiant en sus d’un flux laminaire garantissant l’asepsie.

 

Une véritable salle d’attente pour l’arrivée des patients à pied au bloc opératoire

Spécificité de l’IPC, les patients se rendent déjà au bloc à pied, lorsque cela leur est possible. Cette pratique sera développée dans le cadre d’IPC3. La traditionnelle zone d’attente couchée y sera donc remplacée par un espace d’attente assis convivial, équipé d’écrans interactifs. Afin de permettre aux patients d’arriver aux blocs dans des conditions sereines, l’utilisation de l’aromathérapie (diffusion de senteurs relaxantes) est également prévue dans les zones d’attente.

 

Des espaces de rencontre

Afin de mieux accueillir les familles et les accompagnants au bloc opératoire, des espaces de rencontre ont été prévus pour des entretiens avec les chirurgiens.

 

Au 3ème étage, des espaces pour le personnel,

Au 3ème : les vestiaires des personnels, une salle de repos, une salle de réunion, l’« arsenal » du bloc (stockage des produits et des matériels).

 

Une nouvelle unité de réanimation et de surveillance continue – 4ème étage

L’augmentation du nombre de salles d’opération induit une augmentation du nombre de lits en salle de réveil, et de nouvelles capacités d’accueil en réanimation et en surveillance continue. Le nombre de lits passe :

  • de 10 à 17 en salle de réveil,
  • de 8 à 10 en réanimation,
  • de 7 à 10 en surveillance continue.

 

Le confort, au sein de l’unité de réanimation et de surveillance continue

Le niveau de confort offert en hôpitaux de jour se retrouvera en réanimation et en surveillance continue - soins intensifs : larges fenêtres laissant pénétrer la lumière naturelle, télévision, salle de bain privative pour favoriser le retour à l’autonomie du patient.

 

Mieux accueillir les proches

L’unité de réanimation et de surveillance continue disposera d’un espace – salon dédié aux proches, avec des vestiaires et des casiers.

 

Des horaires d’accueil élargis en réanimation et en surveillance continue

Dans l’unité de réanimation et de surveillance continue, les horaires d’accueil devraient être élargis, afin que les patients puissent être accompagnés de leurs proches même la nuit : la plage d’accueil pour les visiteurs passera ainsi de 14h - 20h actuellement à 14h - 8h le lendemain matin.

 

Les combles : des espaces techniques

Les combles accueilleront une cinquantaine de centrales de traitement d’air avec des filtres à haute performance, les installations de désenfumage, les machineries des ascenseurs.

 

Un parking au sous-sol

Le sous-sol comportera un parc de stationnement de 37 places. La construction d’un parking supplémentaire de 230 places est également prévue : les travaux devraient démarrer courant 2014.

 

Le réaménagement de l’entrée de l’Institut

L’entrée de l’Institut sera réaménagée : création d’un demi rond-point, d’un dépose-minute, d’un accès véhicules différencié de l’accès piétons, et d’espaces végétalisés.

 

Une Tour pompiers

Pour répondre aux consignes de la commission départementale de sécurité, une Tour pompiers a été réalisée. Accolée au bâtiment central, elle abrite des escaliers de secours et des ascenseurs, plus spacieux, pour une meilleure desserte des différents bâtiments.

 

Une nouvelle desserte logistique

Le chantier comportait également la création d’une desserte logistique - quai de livraison, optimisant la desserte de l’ensemble des bâtiments, des magasins centraux et de la pharmacie.



Partagez cette information sur les réseaux sociaux