La commission des usagers (cdu)

La Commission des usagers (CDU) a remplacé la Commission des relations avec les usagers et de la qualité de la prise en charge (CRUQPC). Celle-ci a été créée par le décret n°2016-726 du 1er juin 2016, venant compléter la loi de modernisation de notre système de santé du 26 janvier 2016. Elle renforce le rôle des représentants des usagers.

Dans chaque établissement de santé, cette commission des usagers a pour mission :

  • de veiller au respect des droits des usagers ;
  • de contribuer à l’amélioration de la qualité et de la sécurité de la prise en charge des patients.
  • De contribuer à l’analyse des évènements indésirables graves.

Afin de permettre aux représentants des usagers de s’impliquer encore plus dans les questions relatives à la sécurité des soins, la CDU est désormais associée à l’élaboration du programme de qualité et de sécurité des soins de l’établissement.

Sachez qu’en cas de différend majeur, vous pouvez saisir la commission des usagers de l’IPC. La démarche s’effectue par écrit, en exposant votre plainte ou votre réclamation dans un courrier adressé soit au directeur général, soit au médiateur, médecin ou non médecin, de l’Institut Paoli-Calmettes.

À l’IPC, vous pouvez demander à être entendu lors d’une médiation par le médiateur médical ou le médiateur non médical, ou les deux (médiation mixte)

Vous pouvez également lors de ce rendez-vous demander à vous faire accompagner par un des représentants des usagers membres de la CDU.

Pour tout renseignement :

  • Département qualité : 04 91 22 34 84
  • Vous pouvez également contacter le médiateur de la République :
    N° Azur : 0810 455 455 ou www.securitesoins.fr
ipsum diam ut id, elementum non

[ IMPORTANT ⚠️ ] Vous avez séjourné à l'étranger ?

Suite aux dernières recommandations ministérielles, les patients ayant séjourné à l’étranger dans les 14 derniers jours devront réaliser systématiquement un dépistage virologique (prélèvement Rhino Pharyngé RT PCR) avant une consultation ou une hospitalisation.

En cas de résultat positif le médecin référent devra être contacté avant la venue à l’institut.

L’arrêté du 24 juillet 2020 du ministère des solidarités et de la santé autorise désormais tout assuré social à réaliser ces prélèvements sans prescription médicale.

INFORMATIONS ACCOMPAGNANTS ET PATIENTS | MESURES COVID-19 : ici.