Joindre l'IPC

04 91 22 33 33

 Prendre rendez-vous

04 91 22 30 30

Le département de psychologie clinique

L’IPC propose une prise en charge globale des patients, dans laquelle le soutien psychologique est partie intégrante des soins, pour vous aider, vous et vos proches, dans l’épreuve que vous traversez. Tout au long de votre parcours thérapeutique à l’IPC, votre suivi est assuré par une équipe médicale pluridisciplinaire qui compte des psychiatres et psychologues. 

Dirigé par le docteur Patrick Ben Soussan, psychiatre, le département de psychologie clinique de l’IPC est composé de 4 psychologues qui travaillent en étroite collaboration avec les équipes d’oncologues et proposent des consultations, des rencontres d’échange et d’information, et des approches complémentaires aux traitements médicaux. 

Vous pouvez les rencontrer en consultation et/ou bénéficier de l’offre de rencontres et de soins complémentaires qu’ils proposent.

Des rencontres et des échanges pour vous soutenir et soutenir vos proches :

Parce que la maladie bouleverse la cellule familiale et les liens entre ses membres, votre famille et votre entourage, adultes ou enfants, le département de Psychologie Clinique organise :

  • des consultations patients/famille et couples

  • des rencontres en groupe pour s’informer et dialoguer, ouvertes à tous les patients (hospitalisés ou non) et à leur entourage.

Des approches complémentaires pour mieux gérer la douleur et favoriser le bien-être :

Depuis 2012, le Département de psychologie clinique a mis en place une offre de soins complémentaires qui permettent d’atténuer les effets secondaires des traitements conventionnels, de délier les tensions, de renouer avec votre corps, de retrouver des sensations, des plaisirs… Ces soins sont proposés gratuitement pendant votre parcours de soin, pour les patients, hospitalisés ou non.

> En savoir plus sur les soins complémentaires à l'IPC.


Activités bien-être

Retrouvez l'ensemble des activités de bien-être proposées par l'IPC pour être mieux armé.e face au cancer. 


Les groupes de paroles

L'IPC propose deux formats de groupe de paroles :

 

Thé ou Café

Vous êtes malade et êtes là pour votre traitement ? Vous accompagnez un proche ? Chaque 2ème mardi du mois, en présence d'une psychologue et d'une infirmière, nous vous proposons de nous retrouver au salon de l’hôpital de jour médical (IPC3) pour un moment convivial autour d’un thé ou d’un café de 16H À 17H. 

A cette occasion, nous pourrons aborder vos questionnements et parler de vos projets.

Retrouvez toutes les dates de ce groupe.

 

Les Goûters de l'IPC

Ces rendez-vous sont dédiés aux endants de patients et à leur famille. Nous vous donnons rendez-vous chaque dernier mercredi de chaque mois de 16h30 à 17h30 en salle H d'IPC 2.

Retrouvez toutes les dates de ce groupe.


La vie, après un cancer

Pourquoi « ça va mal » quand ça devrait aller mieux ? Parce que la vie psychologique de la guérison ne coïncide pas toujours avec le temps physiologique de disparition de la maladie, le dispositif « après cancer » mis en place à l’IPC propose systématiquement une consultation psychologique dans les mois suivant la rémission. 

> En savoir plus sur la vie, après un cancer, article du Dr Ben Soussan


Des « journées patients greffés »

Soucieux d’améliorer la qualité de vie des patients qui sont en traitement de greffe, les équipes d’onco-hématologues et de psychologues ont initié, ensemble, une journée annuelle de rencontres « patients greffés », sur un format qui privilégie les échanges et le dialogue. Ces rencontres sont ouvertes, sur invitation, aux patients greffés et à leurs proches. Se déroulant un samedi en début d’année civile, ces rencontres sont précédées d’une journée d’échanges entre psychologues et psychiatres impliqués dans le support aux soins d’onco-hématologie.

> En savoir plus sur la journée patients greffés 2018.


Réflexion et publications

L’équipe du docteur Ben Soussan publie régulièrement des articles, revues et points de vue sur les enjeux de l’accompagnement psychologique en cancérologie.

Le soin, un récit ?

« Le problème qui se pose aux malades n’est pas de raconter leur cancer, mais d’être écouté et compris. C’est de ce travail de co-créationco création qu'il sera question ici. En quoi l’acte soignant se situe-t-il exactement là, dans la déconstruction du nouvel ordre narratif qu’institue le cancer ? En quoi ce « voyage au bout du désordre » qu’incise cette maladie se remanie-t-il de sa mise en mots ? En quoi le récit de sa maladie par le malade, mais tout autant la participation active, émotionnelle et empathique du thérapeute, psychologue, psychanalyste, psychiatre, constituent-ils une nécessité transculturelle et existentielle ? »

> En savoir plus

Maj le 20/09/2018