Joindre l'IPC

04 91 22 33 33

 Prendre rendez-vous

04 91 22 30 30

Le Centre de Thérapie Cellulaire : un laboratoire très particulier

Le Centre de Thérapie Cellulaire a pour mission de produire et de mettre à disposition des préparations de thérapies cellulaires utilisées pour le programme de greffes de cellules souches hématopoïétiques de l’IPC et du CHU de Marseille.

A l’origine des préparations de thérapies cellulaires, il y a des cellules, prélevées sur un donneur ou sur le patient. Ces cellules subissent ensuite un certain nombre de manipulations et de transformations (c’est « l’ingénierie cellulaire »), dans le total respect des réglementations en vigueur, pour être réinjectées – greffées au patient receveur dans le cadre de sa prise en charge thérapeutique.

« Nous sommes un laboratoire très particulier parce que, à l’inverse des autres équipes qui réalisent des examens diagnostiques, notre activité a une finalité thérapeutique immédiate : les préparations de thérapie cellulaire ne sont pas des « médicaments » au sens réglementaire du terme, mais elles sont vecteurs d’un effet thérapeutique qui justifie que l’organisation du Centre de Thérapie Cellulaire emprunte – à petite échelle – les modes de fonctionnement de sociétés de biothérapies ou de laboratoires pharmaceutiques.

 

Par exemple, nous faisons appel à des procédures de congélation hautement sophistiquées et très maîtrisées, avec de l’azote liquide : il est en effet fondamental que les cellules soient vivantes et fonctionnelles lors de leur réutilisation », commente Christian Chabannon, responsable du Centre de Thérapie Cellulaire.


Assurer la logistique de programmes de pointe

L’équipe assure ainsi toute la faisabilité du programme de greffes de l’Unité de Transplantation et de Thérapie cellulaire (U2T), qui gère actuellement l’un des programmes de greffes les plus importants en France et en Europe. Depuis près de 30 ans, l’IPC est en effet en pointe dans le domaine spécifique du traitement
 de certaines formes de cancer qu’est la greffe.

En 1999, l’Institut pratiquait 25 à 30 greffes par an. En 2012, ce ne sont pas moins de 113 allogreffes et de 175 autogreffes qui ont été réalisées, avec 70 % de chances de guérison non plus à trois mois mais à un an après la greffe. Les tendances se sont totalement inversées.

Enfin, ces programmes de greffes s’avèrent de plus en plus complexes. Ils sont également particulièrement évolutifs, en lien avec l’arrivée de nouveaux médicaments alternatifs et la prise en charge de patients de plus en plus âgés.

<iframe frameborder="0" width="300" height="200" src="http://www.dailymotion.com/embed/video/xj7y9v"></iframe>

L'équipe du Centre de Thérapie Cellulaire

Responsable du centre de thérapie cellulaire :
Pr Christian Chabannon


  • Boris Calmels
  • Claude Lemarié
  • Angéla Granata
  • Lise-Marie Billard-Daufresne
  • Maelys Berthomieu
  • Carine Malenfant-Rambourg