Nouvelle recherche

N° 1787

Titre de l'essai :
Etude de phase III, randomisée en double aveugle comparant atezolizumab versus placebo chez des patientes atteintes d'un cancer de l'ovaire, des trompes ou du péritoine, en rechute tardive et traitées par l'association d'une chimiothérapie à base de platine et niraparib en maintenance

Description :
Cette étude vise à mettre en œuvre un essai de phase III randomisé afin d'évaluer la sécurité et l'activité d'une combinaison d'une molécule d'immunothérapie (atézolizumab) et d'une thérapie ciblant les anomalies de réparation de l'ADN (niraparib) pour le traitement des cancers de l'ovaire en rechute après une première ligne de traitement et sensibles aux sels de platine. En effet, le standard de traitements pour ces patientes atteintes d'un cancer de l'ovaire en rechute platine sensible s'est modifié récemment avec l'efficacité prouvée et l'AMM de plusieurs médicaments ciblant les anomalies de réparation de l'ADN (inhibiteurs de PARP dont le niraparib) en traitement de maintenance après obtention d'une réponse partielle ou complète après une chimiothérapie à base de platine. Il existe un rationnel biologique fort d'associer l'immunothérapie à la chimiothérapie mais aussi aux inhibiteurs de PARP. L'étude ANITA propose donc d'évaluer cette association en phase III avec l'objectif d'amener un changement des pratiques thérapeutiques dans un futur proche

Médecin investigateur :
RENAUD SABATIER (DR)

Pathologies concernées :
Cancer des ovaires

Technologie utilisée :
IMMUNOTHERAPIE

CONTACTEZ-NOUS

Contactez le département de la recherche clinique et de l'innovation pour toutes demandes d'information ou de participation :

Je prends contact