Joindre l'IPC

04 91 22 33 33

 Prendre rendez-vous

04 91 22 30 30

Le centre d’essais précoces : la voie d’accès à l’innovation thérapeutique

Spécialisée dans la prise en charge des essais cliniques de phases précoces, l’unité d’ETOH permet aux patients « éligibles » de bénéficier de nouvelles molécules potentiellement plus efficaces.

L’unité d’Evaluation Thérapeutique en Onco-Hématologie (ETOH) est une unité hospitalière de l’IPC dédiée aux essais cliniques de phases précoces (phases I et II). Labellisée par l’ARS et par l’INCa, l’ETOH a pour mission d’évaluer de nouveaux médicaments, à la fois pour les tumeurs solides mais aussi pour les hémopathies malignes.
L’unité se situe d’ailleurs parmi les premiers centres Français de phases précoces, en particulier pour les hémopathies malignes.

Ces essais thérapeutiques de phases précoces ont une importance décisive dans le développement des médicaments. Ils constituent en effet l’une des premières occasions où l’on peut administrer une nouvelle molécule à des patients et où l’on peut déterminer de façon précise le profil de tolérance du nouveau médicament voire, éventuellement, identifier les premiers signes de son activité.

 

Des contraintes inhérentes aux essais précoces 

Mais un essai de phase précoce est nécessairement contraignant en termes de prise en charge des patients, de leur suivi, de leur sécurité. Par ailleurs, pour assurer la fiabilité des résultats, l’étude doit nécessairement être menée avec une grande rigueur. Notamment, les nombreux prélèvements pharmacocinétiques effectués sur les patients inclus doivent être réalisés à un certain rythme, à heures fixes, puis analysés dans les conditions strictement prédéfinies.

C’est pourquoi le service, qui dispose de 250 m2, dont 9 chambres et 5 lits supplémentaires en hôpital de jour, comprend également une salle équipée d’un laboratoire de traitement immédiat des échantillons sanguins et urinaires.

L’équipe, pluridisciplinaire, associe des hématologues et des oncologues médicaux, mais aussi un pharmacien, un radiologue, des biologistes, des réanimateurs, des infirmières formées à la recherche clinique. Au quotidien, elle travaille en étroite collaboration avec l’unité de soins intensifs  de l’hôpital, spécialisée dans la prise en charge des patients atteints de cancer, et avec les différentes plateformes technologiques communes à l’IPC et au CRCM. Parallèlement, du point de vue organisationnel, logistique et réglementaire, les essais sont gérés par le Département de Recherche Clinique et de l’Innovation (DRCI).

 

Une expertise reconnue et un nombre de projets en augmentation constante

Actuellement, plus d’une centaine d’essais sont ouverts, la plupart dans le cadre de collaborations internationales. Si l’activité en hématologie reste très marquée, le développement sur les tumeurs solides s’avère incontestable. Les programmes phares de l’unité visent les cancers du sein, les leucémies aigües ainsi que les cancers du pancréas et uro-génitaux. Enfin, en termes d’approches thérapeutiques, tous cancers confondus, les évolutions notables concernent l’immunothérapie et, surtout, les thérapies ciblées, basées sur des stratégies personnalisées faisant appel à des biomarqueurs. 

L'unité ETOH est labellisée par

Co-responsables de l'unité ETOH

Les autres médecins de l'équipe

Dr. Florence Broussais
Dr. Serge Brunelle
Dr. Gwenaëlle Gravis
Dr. Thomas Prébet