Joindre l'IPC

04 91 22 33 33

 Prendre rendez-vous

04 91 22 30 30

Un rayonnement régional de plus en plus marqué

Au sein de la région PACA, l'IPC joue un rôle majeur dans l'égalité d'accès à des soins de qualité en cancérologie.

Pour maintenir un service de santé publique de proximité et concrétiser au quotidien sa vocation régionale, l’Institut met ses compétences médicales à disposition d’autres établissements. Cette logique d’appui et de partage d’activité concerne notamment : l’oncogénétique, l’hématologie, la gynécologie.

Depuis 1995, le Pr François Eisinger, oncogénéticien, se rend un mois sur deux en Corse, à l’Hôpital d’Ajaccio et au Centre de Coordination de Cancérologie de Bastia. Une démarche qu’il qualifie de citoyenne.

« C’est notre devoir de centre régional de proposer des services de spécialistes sur l’ensemble de la région », confie-t-il.

 

François Eisinger travaille également à l’Hôpital d’Aix et au Centre Hospitalier Général de Draguignan, alors que le Dr Laëtitia Huiart, autre spécialiste de l’IPC en oncogénétique, consulte aussi à Gap et à l’Hôpital Ambroise Paré (Marseille).

De son côté, le Dr Jérôme Rey, hématologue, consulte régulièrement à Ajaccio, ce qui permet à l’établissement de conserver une activité d’hématologie et évite aux patients des déplacements sur le continent. Parallèlement, l’ensemble du département d’Hématologie s’investit dans la démarche, à l’échelon régional : Hôpital de la Conception (Marseille), Arles, Martigues, etc.

Martigues où intervient par ailleurs le Dr Max Buttarelli, chirurgien spécialisé en cancers gynécologiques, deux jours sur cinq, le lundi et le vendredi, depuis novembre 2008.

L'IPC, pivot d'un réseau régional

Au-delà de ces conventions spécifiques, l’IPC a renforcé ses partenariats avec l’Institut Sainte Catherine (ISC) d’Avignon et le Centre Hospitalier Intercommunal des Alpes du Sud à Gap (CHICAS). En mutualisant leurs connaissances et leurs compétences, en mettant en œuvre des complémentarités dans des domaines spécialisés où chacun a déjà développé une expertise spécifique, l’IPC et l’ISC, tous deux engagés dans la lutte contre le cancer, entendent développer une filière d’excellence en cancérologie, en PACA Ouest.

Quant aux liens tissés avec le CHICAS, ils vont permettre d’améliorer l’égalité des patients en matière d’accès aux soins et la qualité de prise en charge, tout en favorisant au maximum les parcours de proximité. Le partenariat IPC-CHICAS porte entre autre sur :


L'IPC et ses partenaires de soins dans la région PACA-Corse


Des oncologues, spécialistes, de l'IPC, se déplacent pour des consultations dans les structures hospitalières suivantes, pour venir en appui aux équipes médicales.

En général, ces accords pour des consultations hors de l'IPC s'accompagnent également d'un appui à la formation, de Réunions de Concertation Pluridisciplinaires (RCP) et de la mise à disposition des plateaux techniques et d'analyses médicales dont dispose l'IPC.

Certains cancers, chez certaines personnes, peuvent être liés à une prédisposition génétique.

Connaître son statut et cet héritage génétique permet de prendre des mesures de prévention ou de surveillance adaptées au risque de développer un cancer.

Outre son département d'Oncogénétique, l'IPC propose donc les consultations avancées d'oncologues spécialistes de ces détections précoces, dans des centres hospitaliers de la région PACA-Corse :

  • Centre Hospitalier d'Aix-en-Provence,
  • Centre Hospitalier de Bastia,
  • Centre Hospitalier de Draguignan,
  • Centre Hospitalier de Martigues,
  • Clinique de La Casamance (Aubagne),
  • La Miséricorde (Ajaccio).
  • CHICAS (Gap),
  • CHI Corte-Tattone

Le réseau HERMION, labellisé l’INCa et porté par les équipes d’oncogénétique de la région dont l’IPC et de l’AP-HM. Ce réseau est dédié aux professionnels susceptibles de prendre en charge des patients porteurs d’un risque génétique de cancer, notamment du sein ou atteints par la maladie de Lynch.

L'IPC soutient des structures hospitalières de la région, grâce au partage de temps médical, pour leur permettre d'offrir et de maintenir une activité dans certains domaines de la cancérologie.

En plus des temps de consultations, les médecins et chirurgiens délégués régulièrement dans ces structures font des prescriptions, suivent des traitements et pratiquent des interventions, évitant ainsi aux patients de se déplacer à Marseille.

Pour soutenir des structures hospitalières de la région, l'IPC apporte la compétence en oncologie aux centres avec qui des accords ont été conclus, dans des Réunions de Concertation Plurisdiciplinaires (RCP) communes :

  • Centre Hospitalier d'Arles,
  • CH de Bastia,
  • Clinique La Casamance d'Aubagne,
  • Hôpital de Briançon,
  • Centre hospitalier de Castelluccio,
  • CHICAS de Gap,
  • Centre Hospitalier de Hyères,
  • CH de Martigues,
  • Centre Antoine Lacassagne, Nice
  • CH de la Dracénie, Draguignan
  • Centre hospitalier de Salon de Provence.

A Toulon :

  • Hôpital d'Instruction des Armées Sainte-Anne,
  • Centre hospitalier de Toulon et de la Seyne-sur-Mer

A Marseille :

  • Centre Gérontologique Montolivet,
  • La Timone,
  • Clinique Monticelli.

Les Réunions de Concertation Plurisdiciplinaires sont un élément clé de la qualité et de la sécurité des soins pour les malades. Elles réunissent, autour d'une même table ou par visioconférence, tous les professionnels amenés à prendre en charge un patient :

  • médecin,
  • chirurgien,
  • radiologue, etc.

L'objectif est d'échanger, avec un maximum de compétences, sur les meilleures stratégies pour le patient en question.