Joindre l'IPC

04 91 22 33 33

 Prendre rendez-vous

04 91 22 30 30


Journée mondiale contre le cancer : la réaction de la fédération UNICANCER


Alors que le cancer représente la première cause de mortalité dans le monde, le Plan cancer III a été lancé aujourd’hui, lors des Rencontres de l’Institut national du cancer (INCa) par le Président de la République, François Hollande, à l’occasion de la journée mondiale du cancer du 4 février.

 

La Fédération UNICANCER approuve les objectifs du Plan cancer 3 mais sera vigilante sur la mise en œuvre rapide et effective des actions annoncées

 

Première cause de mortalité dans le monde, le cancer continue sa progression avec, aujourd’hui, 22 millions de nouveaux cas par an et, en 2012, 8 millions de décès dus à la maladie, selon le rapport "World Cancer Report 2014" publié par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Un rapport qui souligne que les cancers ne sont plus l’apanage des pays riches aux populations vieillissantes, puisque 60% des cas et 70% des décès interviennent dans les pays  pauvres.

Le cancer du poumon est le plus fréquent, devant le cancer du sein et le cancer du côlon. Mais, illustrant les progrès réalisés contre certains cancers, si le cancer du poumon est le plus tueur, ce sont ensuite les cancers du foie et de l’estomac, et non du sein ou du côlon, qui entraînent le plus de décès. 

Enjeu majeur de santé publique, le cancer est également un défi pour les systèmes de santé : en 2010 le coût économique annuel du cancer était évalué à 858 milliards d'euros, un chiffre qui devrait augmenter à l’avenir avec la progression du nombre de cas.

Le rapport de l’OMS, comme sans doute le Plan Cancer III présenté aujourd’hui, invitent donc à développer des politiques de prévention à grande échelle, vaccinations ou habitudes de vie, qui peuvent réduire l’incidence de la maladie. 

 

La journée mondiale de lutte contre le cancer et la présentation du nouveau plan d’actions au niveau national sont aussi l’occasion de revenir sur les tendances à l’œuvre en cancérologie, pour mieux connaître, prévenir, dépister et prendre en charge les cancers. Des tendances qu’illustre le programme d’établissement de l’IPC, avec le développement d’une prise en charge de plus en plus individualisée, de techniques de soins de moins en moins invasives, d’une prise en charge assouplie en ambulatoire, et, enfin, de chances de guérison en constante augmentation.

 



Partagez cette information sur les réseaux sociaux