Joindre l'IPC

04 91 22 33 33

 Prendre rendez-vous

04 91 22 30 30

La prévention reste la meilleure façon d'éviter un cancer de la peau

La plupart des cas de mélanome découlent clairement d'une exposition aux UV.

Un mélanome se prépare souvent dans l'enfance ou l'adolescence, lors de coups de soleil répétés, sur la même zone du corps. Ces coups de soleil et une exposition aux mauvaises heures constituent le risque majeur.

Prévenir le risque solaire tout au long de la vie

La prévention la plus efficace consiste à :

  • se couvrir pour se protéger (tee-shirt et chapeau l'été) ;
  • éviter l'exposition au soleil pendant les heures à risque, entre 12h et 16h ;
  • se protéger régulièrement avec une crème solaire à fort indice (minimum 25-30), cet indice pouvant diminuer lorsque la peau est déjà préparée ;
  • ne pas oublier que les UV « passent » aussi sur peau mouillée ;
  • bannir la « toast attitude », les huiles ou les graisses de bronzage associées, contre lesquelles s’élèvent les onco dermatologues et les dermatologues.

Savoir et comprendre


Pour vous protéger contre le risque de cancer de la peau ou de mélanome :

  • respectez scrupuleusement les règles de « soleil mode d'emploi » ;
  • prenez connaissance de votre phototype ;
  • méfiez-vous des nombreuses idées reçues sur les coups de soleil, le bronzage, les séances d'UV et les auto bronzants.

Attention, le soleil n'est pas seul en cause

Malgré la publicité, les appareils de bronzage artificiel ne permettent pas de « bronzer sans danger et sans brûler ». Tout comme le soleil, les installations de bronzage et les lampes solaires émettent des rayons ultraviolets qui brûlent la peau, la font vieillir prématurément et augmentent le risque de cancer de la peau. Ces appareils peuvent même émettre des rayons ultraviolets UVA dont l'intensité est plus élevée que celle des rayons du soleil ! (Soc canadienne du cancer)

La peau des enfants est très sensible parce que la couche extérieure de leur épiderme est plus mince que celle des adultes. Le système de protection de la peau n'est pas complètement développé chez les jeunes enfants. Ils sont donc plus sensibles aux brûlures.

Même les enfants de parents ayant le teint foncé doivent être protégés. En protégeant vos enfants du soleil, vous pouvez réduire considérablement leur risque de cancer de la peau. Avant 18 ans, bien des enfants ont déjà consommé une part importante de leur capital soleil.

Ce que vous pouvez faire

  • N'exposez pas les bébés de moins d'un an à la lumière directe du soleil. Mettez-les dans une poussette couverte, sous un parasol ou à l'ombre. Mais n'oubliez pas qu'un parasol n'arrête que 50% des UV comme un ciel nuageux.
  • Ne laissez pas les enfants jouer à l'extérieur quand le soleil est au plus haut (de 11 h à 16 h l'hiver, de 12 h à 17 h l'été) ou aux heures du jour durant lesquelles l'index UV est supérieur à 3.
  • Faites pression auprès des garderies et des écoles pour qu'elles planifient les activités de plein air avant ou après ces heures.
  • Mettez en pratique avec vos enfants les règles du « soleil mode d'emploi » que vous vous appliquez.

Mais soyez encore plus attentif à :

  • les équiper, quand il font une activité sans vous, d'un chapeau à large bord, de vêtements protecteurs et d'un écran solaire d'indice voisin de 20, de lunettes de soleil,
  • appliquer l'écran solaire 20 minutes avant d'aller dehors,
  • renouveler l'application toutes les 2 heures (ou plus souvent si l'enfant nage ou transpire abondamment),
  • appliquer l'écran solaire aux enfants avant de leur enfiler le maillot de bain, faire particulièrement attention à la partie arrière des genoux et au dessus des pieds, au dessus des oreilles,
  • leur faire plutôt porter des lunettes de soleil avec un dispositif pour qu'elles ne glissent pas,
  • les protéger par un écran solaire hydrofuge quand ils jouent près de l'eau ou dans l'eau,
  • ne pas utiliser d'huile pour bébé comme hydratant avant de les emmener à l'extérieur. L'huile à un effet friture et accélère l'apparition de coups de soleil.

Ne laissez pas les enfants de moins de 18 ans utiliser des dispositifs de bronzage artificiel tels que des lits de bronzage ou des lampes solaires.

Montrez l'exemple. Si vous vous protégez vos enfants se protégeront aussi.

Outre qu'il est nécessaire à un équilibre général, le soleil est un des plaisirs de la vie.

Mais, cela suppose de l'utiliser intelligemment car il peut provoquer de graves dommages pour les yeux (cataracte, atteintes de la rétine), un vieillissement prématuré de la peau (rides, tâches brunes) et des cancers de la peau.

On distingue deux types de cancers de la peau :

  • Les carcinomes sont dus à une exposition au soleil excessive et répétée au cours de la vie. Le carcinome est le cancer de la peau le plus fréquent mais le plus facilement guérissable. Détecté tôt, il est généralement traité de façon simple par la chirurgie.
  • Le mélanome est dû principalement aux expositions solaires dans l'enfance. A condition d'être pris très tôt, avant que des cellules ne se soient éparpillées dans d'autres partie du corps (métastase) c'est un cancer guérissable lorsque la tumeur reste locale. Détecté trop tard le mélanome devient le plus grave des cancers de la peau en raison notamment de son très grand potentiel métastatique. (Source INCa)

Appareils, lits, cabines et lampes de bronzage artificiel

Tout comme le soleil, la lumière émise par les appareils, lits et lampes, de bronzage artificiel contient des rayons ultraviolets.

Jusqu’à une période récente, il était admis que les UV artificiels n’étaient pas réellement dangereux pour les utilisateurs. Or, plusieurs études internationales récentes ont démontré que les UV artificiels étaient associés à un risque accru de développement de cancers cutanés, et notamment de mélanomes.

Aujourd’hui, les dangers d’une exposition aux UV artificiels ne peuvent plus être niés : coups de soleil, vieillissement prématuré de la peau et cataracte. Ces mêmes coups de soleil sont liés au risque de cancer de la peau sans mélanome et de mélanome malin.

Il est faux de croire que :

  • les appareils de bronzage artificiel protégent contre certaines formes de cancer car il augmente les niveaux de vitamine D. En effet, la plupart des lits de bronzage émettent des rayons UVA alors que ce sont les rayons UVB qui contribuent à produire la vitamine D.
  • les UV artificiels préparent la peau au soleil. En effet les doses d’UV artificiels se cumulent aux doses d’UV reçues du soleil et renforcent l’effet cancérigène. De plus, les rayons émis par les appareils actuels sont très puissants et délivrés dans un temps court. Or la peau supporte moins bien encore cette agression brutale.

Personnes à plus haut risque

Tout le monde devrait éviter ces appareils de bronzage artificiel mais particulièrement :

  • Personnes au teint clair
    Les gens qui ont le teint clair risquent davantage de subir les effets nocifs des UV du fait qu’ils produisent moins de mélanine. La mélanine, un pigment qui donne à la peau, aux yeux et aux cheveux leur couleur, protège la peau contre les rayons UV.
  • Enfants et adolescents
    Il semble que l’exposition au soleil au cours du jeune âge joue un rôle important dans le risque d’avoir plus tard un cancer de la peau. Il est déconseillé aux moins de 18 ans d’utiliser des dispositifs de bronzage artificiel tels que les lits de bronzage et les lampes solaires.
  • Personnes âgées
    La capacité de la peau à réparer les dommage causés par les rayons UV diminue progressivement avec l’âge.