Joindre l'IPC

04 91 22 33 33

 Prendre rendez-vous

04 91 22 30 30

Cancer du pénis : le déroulement de votre hospitalisation en cas de chirurgie


Souvent, la maladie est diagnostiquée par une biopsie de la lésion pénienne. Selon le résultat de la biopsie, un traitement est proposé. Lorsque la maladie ne permet pas d’envisager un traitement conservateur, et pour éviter toute progression, la chirurgie reste le principal traitement. Il s’agit d’une chirurgie ouverte, qui consiste à enlever la tumeur en emportant le gland et/ou tout ou partie de la verge. On parle donc :

- de pénectomie partielle (seule la partie du pénis où siège la tumeur est retirée) ;

- ou de pénectomie totale, impliquant l’ablation totale du pénis. 

 L’intervention, lorsqu’elle est nécessaire, s’effectue en deux temps.

  • Le premier acte chirurgical est réalisé au niveau du pénis. Il est éventuellement associé à la technique du ganglion sentinelle. Quelques heures avant l’intervention, si une exérèse du ganglion sentinelle est envisagée, un repérage du premier relais ganglionnaire est réalisé dans le service de médecine nucléaire. Au total, l’hospitalisation dure entre 1 et 3 jours.

La technique du ganglion sentinelle

La technique du ganglion sentinelle peut être proposée au moment de l’intervention chirurgicale. Technique permettant un diagnostic extrêmement précis avec un minimum d’effets secondaires, elle consiste à analyser un petit nombre de ganglions situés à proximité de la tumeur. S’ils ne contiennent pas de cellules tumorales (dans environ 60 % à 65 % des cas), les autres ganglions sont préservés, ce qui permet d’éviter un curage ganglionnaire large responsable de la formation d’œdèmes, de limiter les effets secondaires et d’améliorer de façon significative la qualité de vie des patients après l’opération, sans pour autant augmenter le risque de récidive. En cas d’atteinte ganglionnaire, un curage au niveau inguinal et pelvien peut être requis.

  • Dans un deuxième temps, en fonction de l’analyse anatomopathologique de la première intervention, un curage au niveau des régions inguinales peut être réalisé. Cette seconde intervention se déroule généralement un mois après la première. La durée d’hospitalisation est alors de 3 à 7 jours.