Joindre l'IPC

04 91 22 33 33

 Prendre rendez-vous

04 91 22 30 30

« j’appréhendais énormément la biopsie : à tort »

Suite à des analyses laissant place au doute, Xavier Cossu a pris les devants en contactant lui-même l’IPC. Après un 1er rendez-vous avec un urologue, il a subi une biopsie. Témoignage.

 

« Ces derniers mois, mes analyses ont mis en évidence une élévation rapide du PSA. J’ai donc pris l’initiative d’appeler directement l’Institut Paoli-Calmettes : autant aller droit au but, et si possible auprès de professionnels équipés. 48 heures plus tard, je voyais un urologue qui, après m’avoir ausculté, a estimé à 80 % la probabilité que ce soit un cancer. Pour confirmer le diagnostic et préciser, éventuellement, le degré d’agressivité de la tumeur, il m’a demandé de faire une biopsie.

Lorsque je suis revenu à l’Institut pour cette fameuse biopsie, j’étais contracté au maximum… A mon grand étonnement, cela s’est franchement bien passé. Tout d’abord, l’accueil a été excellent et sympathique. L’infirmière m’a mis en confiance et m’a vraiment tranquillisé.

 Puis le Dr. Brunelle a pris la suite. Avant d’intervenir, il m’a expliqué absolument tout : les différentes phases de l’examen, ce qu’il allait faire exactement… J’ai eu une anesthésie locale. L’examen en lui-même a duré une trentaine de minutes et trente prélèvements ont été effectués. Tout au long de la biopsie, le Dr. Brunelle m’a réexpliqué au fur et à mesure ce qui se passait. Il était très calme et je me suis senti totalement en sécurité. Ensuite, on m’a donné à boire et, une heure après, je suis rentré chez moi.

Franchement, les personnes qui vont effectuer une biopsie à l’IPC n’ont pas à s’inquiéter. L’équipement est au top. La prise en charge est rapide, fluide, professionnelle. Je n’ai pas attendu. Il n’y avait pas une multitude de documents à remplir ou à signer. Bref, s’il fallait recommencer, j’y retournerais sans problème. »