Joindre l'IPC

04 91 22 33 33

 Prendre rendez-vous

04 91 22 30 30

Savoir et comprendre

Pourquoi le surpoids augmente-t-il le risque de cancer ?

On estime que 30% des Français sont en surpoids, avec un Indice de Masse Corporelle (IMC) compris entre 25 et 30, et que 10% sont obèses, avec un indice de masse corporelle supérieur à 30.

La tendance s'accentue. Or, une hausse de 5 points de l'IMC augmente par exemple de 8% le risque de cancer du sein et de 31% le risque de cancer du rein. Globalement, 4% sont attribuables au surpoids et à l'obésité. Il s'agit notamment :

  • des cancers hormono-dépendants (endomètre, sein après la ménopause) ;
  • de cancers du système digestif (côlon, foie, oesophage, pancréas, vésicule biliaire) ;
  • des cancers du rein.

En effet, plusieurs mécanismes associés au surpoids comme à l'obésité favorisent la cancérogénèse : l'augmentation du taux de certaines hormones (insuline, IGF-1, leptine, hormones sexuelles), impliquées dans des fonctions biologiques comme la prolifération, la différenciation et le métabolisme des cellules, et, par ailleurs, le fait que l'obésité induit un état inflammatoire chronique.

Spécifiquement, le tissu adipeux, riche en aromatase (enzyme) convertissant les hormones androgènes en hormones oestrogènes, augmente le taux circulants d'oestrogènes, même chez les femmes ménopausées. Il constitue donc un facteur de risque pour les cancers de l'endomètre et du sein post-ménopause. D'où l'importance de conserver un poids "sain", en jouant sur notre activité physique et sur notre alimentation. Le point repère consiste à pratiquer, au moins cins jours par semaine, au moins trentes miniutes d'activité modérée comparable à la marche rapide. 

Enfin, s'il n'existe pas d'aliment(s) protecteur(s) contre le cancer, le terme anti cancer étant totalement abusif, une alimentation équilibrée, chaque jour avec 5 fruits et légumes, contribue à réduire le risque.