Joindre l'IPC

04 91 22 33 33

 Prendre rendez-vous

04 91 22 30 30

D'autres approches thérapeutiques à ne pas négliger

Le département de Psychologie Clinique de l’IPC propose aux patients un éventail de « Recours et Offres Complémentaires ».

Ces soins, utilisés en plus des traitements conventionnels, contribuent à l’amélioration de la qualité de vie et au mieux-être. L’offre proposée à l’IPC concerne des traitements reconnus, qui répondent aux besoins des personnes atteintes de cancer, de l’annonce à la fin des traitements, après les traitements, ou en phase palliative.

En plus des traitements standards, ces soins complémentaires non médicamenteux peuvent alléger les effets secondaires des traitements conventionnels et leur retentissement psychologique et, par là même, participer à l’amélioration de la qualité de vie des patients et les aider à mieux gérer la douleur et le stress.

 Pour bénéficier des séances suivantes : 04 91 22 33 97.

La sophrologie aide à mieux faire face aux bouleversements corporels et émotionnels provoqués par la maladie et les traitements, grâce à des visualisations et à des techniques d’apaisement.

Par exemple, pendant une cure de chimiothérapie, elle peut aider le patient à tolérer plus facilement les effets secondaires, atténuer la douleur en détournant la concentration sur une image et une sensation positive.

L’hypnose clinique est utilisée de façon probante pour soulager la douleur, notamment dans le cadre d’interventions chirurgicales, permettant de diminuer de façon significative l’administration de psychotropes et d’antalgiques.

Cet outil thérapeutique permet également d’atténuer le choc émotionnel inhérent à l’annonce, de diminuer le stress, l'angoisse et l'anxiété, de changer la vision des effets secondaires des médicaments.

 

 

L’ostéopathie, en redonnant de la mobilité à l’organisme, en facilitant la vascularisation et l'innervation, aide le patient à éliminer plus facilement les produits d’une anesthésie générale, atténue les douleurs liées aux cicatrices post-chirurgicales, agit sur les effets secondaires de la chimiothérapie :

  • nausées,
  • troubles digestifs,
  • fatigue générale,
  • maux de tête,
  • troubles de l'équilibre.

L’art-thérapie s’avère très utile pour permettre d’élaborer des chemins de transformation, ouvrant sur des perspectives et des projets de vie, ayant un effet positif indéniable sur le moral.

Les productions artistiques permettent d’exprimer un ressenti et des émotions d’une façon plus douce.

L’atelier d’écriture, parce qu’il existe en chacun de nous un potentiel créatif à raviver, et qu’il est souvent difficile de trouver les mots, propose de tenter une écriture commune.

Il s’agira de se laisser porter par une consigne, un mot, une phrase ; prendre sa plume ; plonger dans l’imaginaire, et produire un écrit personnel.

Une fois le texte terminé, chacun pourra partager avec les autres ce qu’il a écrit, pensé, ressenti.

L'atelier olfactif, pour réveiller les sens.

Toutes les trois semaines l'équipe du CEW (Cosmetic Executive Women), propose aux patients de participer à un atelier olfactif. Quelques 200 odeurs, parmi lesquelles beaucoup d'épices et d'odeurs de la vie quotidienne, permettent de travailler sur la mémoire olfactive. L'idée : réveiller les sens pour stimuler l'odorat et le goût, souvent altérés par les traitements, et retrouver un intérêt pour les aliments.

En pratique :

  • Ateliers ouverts à tous les patients, dans la limite des places diponibles.
  • Hôpital de jour médical, nouveau bâtiment IPC3.