Joindre l'IPC

04 91 22 33 33

 Prendre rendez-vous

04 91 22 30 30

Cancers métastatiques : les apports de la radiologie interventionnelle

Dans certains cas de cancers métastatiques, en association avec une prise en charge de chimiothérapie, la radiologie interventionnelle peut constituer une réelle alternative pour ralentir l’évolution de la maladie voire détruire les métastases. Le point avec le Dr. Gilles Piana, responsable de l’unité de radiologie interventionnelle de l’IPC.

Lorsqu’un patient est atteint de métastases au foie ou au poumon suite à un cancer colorectal, quel peut être l’apport de la radiologie interventionnelle ?

Gilles Piana : Si le foie est touché et qu’il n’y a qu’une seule et petite lésion, les techniques de thermo-ablation percutanée par radiofréquence ou micro-ondes permettent d’épargner le foie sain et de traiter la zone pathologique efficacement.

S’il existe plusieurs métastases au foie, un traitement intra-artériel (chimio-embolisation, chimiothérapie intra artérielle ou radio-embolisation)   peut être proposé. L’objectif consiste à délivrer la chimiothérapie de façon ciblée et à hautes doses, afin de stabiliser la maladie, voire de diminuer la taille des métastases pour envisager éventuellement une chirurgie.

 

Et si les métastases sont pulmonaires ?

Gilles Piana : En cas de petites métastases au(x) poumon(s), les techniques de thermo-ablation percutanée (radiofréquence, micro-ondes) s’avèrent aussi efficace que la chirurgie. Une sonde de petite taille, introduite au sein de la tumeur sous contrôle du scanner, permet un traitement extrêmement précis. A travers cette sonde, une énergie est délivrée exclusivement dans la tumeur, qui est détruite par le chaud. A l’IPC, ces techniques sont de plus en plus utilisées en première intention. Mini-invasives, elles offrent en effet l’avantage de préserver au maximum les tissus sains périphériques et donc la capacité pulmonaire.