Joindre l'IPC

04 91 22 33 33

 Prendre rendez-vous

04 91 22 30 30

La tumorothèque : une infrastructure de l’hôpital mise à la disposition de la recherche

A l’interface entre la clinique et la recherche translationnelle, la tumorothèque de l’Institut est l’une des plus actives au sein de l’hexagone.

Les activités de conservation d’échantillons biologiques pour permettre leur usage ultérieur dans le cadre de projets de recherche existent à l’Institut Paoli-Calmettes depuis 1982.

L’infrastructure actuelle, la tumorothèque de l’IPC, a été totalement mise en service en 2000, avec notamment le développement d’un système documentaire organisé et d’un inventaire informatisé. La tumorothèque partage l’installation de cryopréservation avec le Centre de Thérapie Cellulaire.

Ses missions : assurer la conservation, mais aussi la mise à disposition pour la recherche, d’éléments dérivés du corps humain.

En clair, des échantillons prélevés chez les patients dans le cadre de leur prise en charge : moelle obtenue par un myélogramme, cellules d’un prélèvement sanguin, tissu issu d’une endoscopie ou d’un acte chirurgical, et tout autre type d’échantillon biologique dont le prélèvement peut être justifié par un acte de soins ou par la participation de la personne prélevée à une recherche biomédicale…

Plus de 200 000 échantillons y sont stockés actuellement. Dans l’intérêt de certains patients, les prélèvements sont en effet conservés pour pouvoir éventuellement procéder à une contre expertise ultérieurement.

Mais surtout, ces échantillons congelés représentent de précieuses « ressources biologiques » (d’où la dénomination de « Centre de Ressources Biologiques ») pour les scientifiques, à la condition d’avoir pu y associer le consentement informé et les données cliniques et biologiques anonymisées de la personne prélevée : cette condition facile à énoncer représente en réalité un effort institutionnel très important qui repose sur une organisation des activités très formalisées pour respecter la réglementation qui protège la confidentialité, le libre arbitre des personnes soignées à l’Institut et le secret médical.

Lorsque ces conditions sont réunies, les séries d’échantillons biologiques représentatifs de malades partageant des caractéristiques cliniques ou biologiques – on parle de « collections » - constituent une ressource indispensable pour approfondir les connaissances sur les mécanismes moléculaires impliqués dans les cancers et identifier de nouveaux biomarqueurs. Ils jouent donc un rôle fondamental dans le développement de nouveaux traitements ciblés.

L'équipe de la tumorothèque

Responsable du secteur :
Christian Chabannon


  • Didier Bechlian
  • Lise-Marie Billard-Daufresne
  • Maelys Berthomieu
  • Carine Malenfant-Rambourg