Joindre l'IPC

04 91 22 33 33

 Prendre rendez-vous

04 91 22 30 30

INTERVIEW

« Etre opérée d’un cancer du sein en ambulatoire et arriver au bloc à pied, pour moi, c’est hallucinant ! »

Isabelle, 56 ans, prise en charge pour un cancer du sein 

Comment s’est passée votre prise de contact avec l’Institut Paoli-Calmettes ?

Isabelle : Je ne connaissais pas l’Institut. Suite à des examens de dépistage que j’ai du refaire, pour une seconde lecture, puis une IRM et une biopsie, mon médecin endocrinologue m’a conseillé l’IPC et m’a donné le nom d’un chirurgien : le Dr. Cohen. Comme mon généraliste m’avait aussi conseillé l’IPC, j’ai pris rendez-vous. Mais j’étais démoralisée, angoissée. Je pensais au pire. Suite aux résultats de la biopsie, j’avais vécu l’annonce comme une catastrophe. Le cancer vous tombe dessus et vous ne comprenez pas. C’est très particulier.

 

Pensiez-vous être opérée en ambulatoire ?

Isabelle : Pas du tout. Lorsque j’ai vu le Dr. Cohen pour la première fois mi mars, elle m’a mise tout de suite totalement en confiance. Quand j’ai su qu’il n’y avait pas de métastases et que j’avais un cancer hormono-dépendant, qui se soigne bien, mon angoisse a diminué. Le Dr. Cohen m’a aussi expliqué qu’il y avait de grandes chances pour qu’après la chirurgie, il n’y ait que de la radiothérapie puis le traitement d’hormonothérapie. C’était un soulagement. Et j’étais plutôt contente qu’on me propose l’intervention en ambulatoire. C’est moins lourd, on se sent moins malade ; psychologiquement, c’est important.

 

Que retenez-vous de cette journée ?

Isabelle : L’univers du bloc ne m’est pas étranger, car dans ma vie professionnelle, j’étais aide opératoire. Néanmoins, j’avais une petite appréhension. Je suis arrivée à l’IPC à 7 h le matin. Mon mari a pu m’accompagner du début du parcours jusqu’au moment où on m’a injecté le produit pour le ganglion sentinelle : c’est rassurant. On dispose d’une chambre individuelle, on est tranquille. Et la prise en charge du personnel est extraordinaire.

J’ai vraiment été très surprise de monter au bloc à pied, tranquillement, en tenue, entourée de brancardiers, comme si de rien n’était. La salle d’attente est une pièce qui n’est pas trop grande, avec de jolis revêtements aux murs. C’est chaleureux. J’ai levé la tête : au plafond, j’ai remarqué un panneau lumineux avec un ciel bleu et un olivier. C’était superbe. Au mur, il y avait un faux aquarium avec des petits poissons de toutes les couleurs. C’est magnifique et contempler les petits poissons calme énormément.

Puis le Dr Cohen est venue me voir. Elle s’est assise à côté de moi, m’a annoncé que c’était mon tour. Je suis rentrée au bloc, toujours à pied. Cela m’a paru hallucinant. Je me suis assise moi-même sur la table d’opération ! Ensuite, je me suis retrouvée en salle de réveil. J’ai revu le Dr Cohen qui m’a dit que tout allait bien. Je suis repartie de l’IPC entre 17 h et 18 h.

J’ai eu une tumorectomie ; on m’a également enlevé le ganglion sentinelle ainsi qu’un second ganglion. Mais je n’ai pas à me plaindre, j’ai gardé mon sein et je n’ai pas de chimiothérapie. C’est exceptionnel. Maintenant, je vais faire attention à moi, penser à moi. Je vais reprendre le sport. J’ai aussi décidé de cesser de stresser pour des choses sans intérêt.