Joindre l'IPC

04 91 22 33 33

 Prendre rendez-vous

04 91 22 30 30

Etre présent à tous les temps de la maladie

Le département d’anticipation et de suivi du cancer de l’IPC met à la disposition, de la population et des professionnels de santé de PACA et de Corse, une offre de services élargissant le cadre traditionnel des soins en cancérologie, en ciblant l’avant et l’après-cancer.

Développer la prise en charge de la population en amont de la maladie passe par des actions de prévention, de dépistage, de diagnostic précoce. Outre des conseils en matière de santé publique et de l’information auprès du grand public, le département d’Anticipation et de suivi du cancer développe ces activités essentiellement dans le cadre de la clinique du risque et de la prévention.

La clinique du risque et de la prévention : une spécificité de l’IPC

Les personnes sont adressées pour une consultation de risque aggravé, dès lors que l’hypothèse d’un sur risque d’un cancer particulier est formulée par un médecin (cancers atypiques, risque familial, autres facteurs de risque, etc.). Tous les cancers peuvent être concernés. Néanmoins, les patients pris en charge le sont principalement pour un sur risque de cancer gynécologique (cancer du sein, des ovaires, des trompes) ou de cancer digestif.

L’originalité de la démarche, spécifique à l’Institut Paoli-Calmettes, consiste à identifier, parmi les patients, ceux présentant effectivement un sur risque significatif, et ceux étant à risque faible ou à risque standard, puis à proposer à chacun une prise en charge adaptée, spécifique à son niveau de risque pour un cancer donné. Les actions d’anticipation sont donc segmentées en fonction de l’importance estimée du risque d’être atteint.

Les consultations d’oncogénétique sont un cas particulier lié à un risque spécifique : le risque héréditaire. Ce sont les consultations actuellement les plus développées à l'institut. L'IPC a développé un programme d'évaluation, de surveillance et de suivi des personnes à haut risque génétique de cancers. Des consultations spécialisées et des tests génétiques de prédisposition sont proposés à l'Institut et en région.

Prendre en charge, aussi, l’après-cancer

Parce que sortir de la maladie constitue une étape cruciale, l’IPC a mis en place un dispositif spécifique permettant :

  • de suivre les patients une fois le parcours thérapeutique de soins terminé,
  • de mieux prévenir les risques d’un second cancer,
  • d’apporter un soutien psychologique et social.

Développer l’information et les synergies entre professionnels

Enfin, un autre volet des activités du département d’Anticipation et de suivi consiste à augmenter l’efficience des interventions par une synergie accrue entre les soignants, les acteurs de l’avant (prévention et dépistage) comme de l’après-cancer (services sociaux, département de psycho-oncologie).

Pour une prise en charge optimisée, ces synergies sont appelées à se développer tant au sein même de l’Institut qu’à l’extérieur, en lien avec d’autres partenaires (médecine libérale, médecins du travail, associations, etc.). A la clé : l’émergence de nouvelles connaissances, la mise en évidence de nouveaux risques, la diffusion des informations de façon verticale mais aussi transversale.

L'équipe du DASC

Responsable du DASC

  • Dr Catherine Nogues

Consultations d'oncogénétique

  • Pr François Eisinger
  • Dr Jessica Moretta-Serra
  • Pr Patricia Niccoli
  • Dr Catherine Nogues
  • Dr Cornel Popovici
  • Dr Pauline Ries
  • Pr Hagay Sobol

Consultations anti-tabac

  • Dr Martine Manolis-Vittot

Consultation de fin de traitement

  • Dr Florence Burgaud

Équipe associée

  • 1 psychologue
  • 3 conseillers génétiques
  • 4 secrétaires
  • 1 coordinatrice